September 7, 2018 / 2:47 PM / 13 days ago

La France accuse Moscou d'espionnage sur le satellite Athena-Fidus

TOULOUSE, 7 septembre (Reuters) - La ministre française des Armées, Florence Parly, a accusé vendredi la Russie d’avoir commis en 2017 “un acte d’espionnage” contre le satellite militaire franco-italien Athena-Fidus pour tenter d’intercepter des communications sécurisées.

Ce satellite, assemblé par Thales Alenia Space et en service depuis 2014, “permet d’échanger des informations, de planifier des opérations, de garantir notre sécurité”, a-t-elle souligné lors d’un discours au Centre national des études spatiales (CNES) à Toulouse.

“Mais voilà. Alors qu’Athena-Fidus continuait sa rotation tranquillement au-dessus de la terre, un satellite s’est approché de lui, de près, d’un peu trop près”, a-t-elle dit.

“De tellement près qu’on aurait vraiment pu croire qu’il tentait de capter nos communications. Tenter d’écouter ses voisins, ce n’est pas seulement inamical. C’est un acte d’espionnage”, a-t-elle poursuivi, désignant pour cible le satellite russe Louch-Olymp, “un peu indiscret”.

“Nous le surveillons attentivement”, a dit la ministre. (Johanna Decorse, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below