September 7, 2018 / 2:17 PM / 2 months ago

LEAD 1-USA-L'emploi et les salaires accélèrent

* Les créations d’emploi en hausse à 201.000

* Plus forte hausse annuelle du salaire horaire moyen depuis 2009

* Le taux de chômage reste à 3,9%

* Le marché persuadé d’une hausse de taux en septembre (Actualisé avec précisions, commentaires)

par Lucia Mutikani

WASHINGTON, 7 septembre (Reuters) - Les créations d’emploi ont rebondi en août aux Etats-Unis et les salaires y ont enregistré leur plus forte croissance annuelle depuis neuf ans, des évolutions qui incitent à conclure que l’économie américaine reste dynamique et résiste aux tensions commerciales générées par l’administration Trump.

Le rapport mensuel sur l’emploi publié vendredi par le département du Travail montre aussi que la sous-utilisation des capacités sur le marché américain du travail diminue rapidement.

Tous ces éléments confortent le scénario d’une nouvelle hausse de taux, la troisième de l’année, de la part de la Réserve fédérale à l’issue de la prochaine réunion de son comité de politique monétaire, les 25 et 26 septembre.

Les contrats à terme sur les taux d’intérêt américains indiquent que pour le marché, ce relèvement est une certitude. Les traders croient en outre de plus en plus à une hausse de taux supplémentaire en décembre, et à deux autres l’an prochain, alors qu’ils misaient plutôt sur une seule jusqu’à présent, montre ce marché des “futures”.

“L’économie connaît une poussée d’adrénaline”, dit Ryan Sweet, économiste chez Moody’s Analytics. “Etant donné l’ampleur du soutien budgétaire dont bénéficie l’économie, il va en falloir beaucoup pour la faire redescendre.”

Les créations d’emploi non-agricoles se sont élevées à 201.000 le mois dernier, soutenues notamment par les embauches dans le bâtiment, chez les grossistes et dans les services aux entreprises, a annoncé le département du Travail. Les secteurs du transport et de la santé ont aussi été créateurs d’emplois.

Les créations mensuelles d’emploi ont été en moyenne de 185.000 au cours des trois derniers mois, alors que l’économie américaine a besoin de créer 120.000 emplois par mois pour absorber les nouveaux entrants dans la population en âge de travailler.

Le salaire horaire moyen a progressé de 0,4%, soit 10 cents, en août après une hausse de 0,3% en juillet. Cela porte sa progression annuelle à 2,9% le mois dernier, la plus forte depuis juin 2009. Elle avait été de 2,7% en juillet.

Le taux de chômage est resté stable à 3,9%.

LES TENSIONS COMMERCIALES RESTENT UNE MENACE

Une mesure plus large du taux de chômage qui inclut les personnes souhaitant travailler mais ayant renoncé à chercher un emploi et celles en temps partiel subi a baissé d’un dixième de point à 7,4%, au plus bas depuis avril 2001.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à 191.000 créations d’emploi le mois dernier, à un taux de chômage de 3,8% et à une croissance du salaire horaire de 2,7% sur un an.

Les créations d’emploi cumulées de juin et juillet ont été revues en baisse de 50.000.

Le dollar et les rendements des emprunts d’Etat américains ont grimpé après la publication de ces statistiques, tandis que Wall Street a ouvert dans le rouge.

Pour certains économistes, les baisses d’impôts massives votées en décembre à l’initiative de Donald Trump et sa politique d’augmentation de la dépense publique permettent à l’économie américaine de surmonter les tensions commerciales provoquées par le président américain.

Ils relèvent cependant que les droits de douane imposés jusqu’à présent ne concernent qu’une petite partie de l’économie américaine mais que la situation pourrait se dégrader si Donald Trump taxait davantage d’importations en provenance de Chine, une menace toujours brandie par la Maison blanche.

Seul point noir dans le rapport publié vendredi par le département du Travail: le taux de participation au marché du travail, qui rapporte le nombre de personnes en emploi ou à la recherche d’un emploi à la population active totale, a baissé de deux dixièmes de point, à 62,7%.

Tableau (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below