September 6, 2018 / 9:26 PM / 13 days ago

La Fed devra probablement dépasser le niveau neutre-Evans

6 septembre (Reuters) - La Réserve fédérale devra probablement relever ses taux d’intérêt au-delà du niveau considéré comme neutre afin de maintenir l’économie sur une trajectoire de croissance durable et d’ancrer l’inflation autour de son objectif, estime le président de la Fed de Chicago, Charles Evans.

“Au vu des perspectives aujourd’hui, je pense que cela supposera d’abord de hisser les taux vers un niveau neutre puis probablement un peu au-delà”, a-t-il dit selon le texte rendu public jeudi d’un discours préparé en vue d’une conférence en Argentine cette semaine.

Charles Evans ne dispose pas d’un droit de vote aux réunions du comité de politique monétaire (Fomc) de la Fed cette année mais il participe pleinement aux débats.

Le taux neutre est un niveau qui ne ralentirait ni n’accélérerait la croissance économique et serait compatible avec une inflation stable et un emploi élevé.

Les responsables de la Fed divergent dans leur interprétation de ce niveau, leurs estimations actuelles allant de 2,0% à 3,5%. Pour Charles Evans, le taux neutre se situe à 2,75%.

Les investisseurs anticipent une hausse de taux d’un quart de point de la Fed lors de sa prochaine réunion des 25 et 26 septembre, qui porterait l’objectif des fonds fédéraux à 2,0-2,25%, avant un nouveau tour de vis en décembre.

La banque centrale a déjà relevé ses taux cette année en mars et en juin, portant le nombre de resserrements à sept depuis le début du cycle en décembre 2015.

Il y a deux semaines, le président de la Fed Jerome Powell a déclaré que la poursuite de la normalisation progressive de la politique monétaire était le meilleur moyen de préserver la dynamique de l’économie américaine.

Dans le texte de son discours, Charles Evans estime que la Fed devrait accélérer le rythme de ses hausses de taux dans l’éventualité où l’inflation dépasserait de manière “inacceptable” son objectif de 2%, autour duquel elle évolue désormais.

A l’inverse, elle pourrait devoir ralentir le mouvement si les incertitudes liées aux tensions commerciales suscitées par l’administration Trump venaient à se poursuivre, ou si les anticipations d’inflation retombaient subitement. (Lindsay Dunsmuir, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below