September 6, 2018 / 2:16 PM / 3 months ago

POINT MARCHÉS-Wall Street en ordre dispersé, incertitude sur le commerce

* Les grands indices dans le désordre en début de séance

* Les négociations sur le commerce influencent toujours la tendance

* L’emploi privé moins bon que prévu, l’ISM des services bat le consensus

* Facebook et Twitter en net recul

6 septembre (Reuters) - La Bourse de New York hésite jeudi à l’ouverture d’une séance rythmée par une série d’indicateurs économiques, sur fond de craintes lancinantes quant à l’évolution des négociations commerciales en cours.

L’indice Dow Jones gagne 58,26 points, soit 0,22%, à 26.033,25 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,09% à 2.885,99 points et le Nasdaq Composite cède 0,39% à 7.964,17 points.

En Europe, les marchés boursiers évoluent également en ordre dispersé avec un Stoxx 600 en repli de 0,04% tandis que le CAC 40 à Paris gagne 0,42%.

Le climat sur les marchés reste plombé par les craintes sur le commerce entre la Chine et les Etats-Unis. La période de consultations publiques sur le projet américain de taxer davantage de produits chinois importés aux Etats-Unis prend fin ce jeudi. Donald Trump pourrait alors décider de l’entrée en vigueur de ces nouveaux droits de douane, au risque de représailles chinoises.

Le président américain a dit mercredi n’être pas encore prêt à signer un accord commercial avec Pékin mais il a ajouté que les négociations se poursuivaient.

L’attention des investisseurs est également portée sur les négociations entre les Etats-Unis et le Canada sur l’avenir de l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena).

Sur le front macroéconomique, l’enquête mensuelle ADP sur l’emploi a montré que le secteur privé américain avait créé 163.000 emplois en août, moins que ne le prévoyaient les économistes; le chiffre de juillet a quant à lui été révisé en légère baisse, de 2.000, à 217.000 emplois.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées la semaine dernière à un plus bas de près de 49 ans aux Etats-Unis, signe de la vitalité du marché américain du travail.

LE DOLLAR RECULE

Le dollar a légèrement creusé ses pertes après la publication de l’enquête ADP et cède 0,15% par rapport à un panier de six autres devises de référence, ce qui a permis à l’euro de repasser le seuil de 1,1650 dollar, avant de revenir vers 1,1640.

Le billet vert n’a que très brièvement profité du chiffre meilleur qu’attendu de l’indice ISM d’activité dans le secteur des services, ressorti meilleur qu’attendu à 58,5 en août.

Le principal rendez-vous macroéconomique de la semaine sera, vendredi, le rapport mensuel sur l’emploi du département du Travail; les économistes tablent en moyenne sur une hausse des créations de postes à 191.000 après 157.000 en juillet.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à 10 ans est quasiment stable autour de 2,90%.

Les cours pétroliers montent, soutenus par le repli du dollar et les chiffres de l’American Petroleum Institute (API) montrant une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. Les statistiques hebdomadaires de l’Energy Information Administration (EIA) sont attendus à 15h00 GMT.

Aux valeurs, Facebook abandonne 1,5% et Twitter 1,83% après l’annonce par le département de la Justice d’une réunion le 25 septembre visant à déterminer si les géants de l’internet “étouffent intentionnellement les échanges d’idées”. Le compartiment technologique abandonne 0,54%.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below