August 16, 2018 / 8:14 PM / a month ago

POINT MARCHÉS-Wall St rebondit avec Walmart et le commerce

(Actualisé avec d’autres actifs financiers)

* Le Dow Jones a gagné 1,58%, le S&P 500 a pris 0,79% et le Nasdaq Composite a avancé de 0,42%

* Discussions sino-américaines prévues à la fin du mois

* L’action Walmart a bondi de près de 9,5% après ses résultats

par Stephen Culp

NEW YORK, 16 août (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse de plus 1% jeudi, faisant ainsi plus que regagner le terrain perdu la veille à la faveur du bon accueil réservé aux résultats de Cisco et de Walmart et d’un accès d’optimisme au sujet de l’issue du différend commercial américano-chinois.

L’indice Dow Jones a gagné 1,58%, soit 396,32 points, à 25.558,73. Le S&P-500, plus large, a pris 22,32 points, soit 0,79%, à 2.840,69. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 32,41 points (+0,42%) à 7.806,52.

Une délégation chinoise menée par le vice-ministre du Commerce, Wang Shouwen, se rendra aux Etats-Unis pour des négociations commerciales à la fin du mois d’août, a annoncé jeudi le ministère chinois du Commerce.

“La nouvelle selon laquelle la Chine revient à la table de négociation est un motif de soulagement (...)”, a estimé Shawn Cruz, chargé de la stratégie chez TD Ameritrade.

Les investisseurs voient également d’un bon oeil la poursuite de la remontée de la livre turque, qui éloigne quelque peu le spectre d’une crise financière qui se propagerait à nombre de pays émergents.

Le ministre turc des Finances, Berat Albayrak, a déclaré dans la journée que son pays avait pleinement compris et pris acte de tous les défis internes auquel il était confronté, ajoutant qu’il ressortirait plus fort des turbulences actuelles du marché.

Le titre Walmart a bondi de 9,33% à 98,64 dollars, inscrivant la plus forte hausse du Dow Jones, après que le numéro un mondial de la distribution a annoncé la plus forte croissance trimestrielle de son chiffre d’affaires en dix ans et a relevé ses prévisions de ventes et de bénéfice annuels.

L’action Cisco a inscrit la quatrième progression la plus marquée du Dow, avec un gain de 2,96% à 45,16 dollars, qui s’explique également par des résultats et des prévisions supérieures aux attentes.

REBOND DES VALEURS INDUSTRIELLES

L’accalmie dans les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis a profité aux poids lourds de l’industrie, qui dépendant de la conjoncture mondiale et qui vendent beaucoup en Chine, avec les titres Boeing et Caterpillar progressant de 4,29% et de 3,21%, soit les deuxième et troisième plus forte hausse du Dow Jones.

Elle a aussi entraîné une remontée du cours des matières premières, avec une hausse de 1,54% pour le cuivre et de 3,39% pour le zinc. Cette progression s’explique également par un léger repli du dollar, alors que le billet vert avait atteint un pic de 13 mois mercredi face à un panier de devises internationales.

L’accès de faiblesse du billet vert a profité au pétrole, qui a gagné plus de 0,5% mais pas à l’or (-0,04%). Délaissé par des investisseurs ayant retrouvé le goût du risque, les emprunts du Trésor américain à 10 ans et les Bunds allemands ont vu leur prix se replier entre 0,1% et 0,2%.

L’indice S&P des valeurs industrielles a repris 1,16%, figurant parmi les plus fortes hausses sectorielles. Les 11 compartiments du S&P 500 ont fini dans le vert, la meilleure performance étant le fait des télécoms (+2,01%) et la moins bonne étant à mettre à l’actif des technologiques (0,25%).

Depuis le début de l’année, le compartiment technologique affiche encore la plus forte hausse, avec un gain de 15,4%, devant celui des biens de consommation courante (+13,8%) et celui des valeurs pharmaceutiques (+9,7%).

En queue de peloton, il y a les télécoms, avec une baisse de 5,4%, le secteur des biens de consommation de première nécessité (-4,6%) et celui des matières premières (-4,1%).

Le titre Symantec a gagné 4,64% à 19,41 dollars après que le fonds activiste Starboard Value a déclaré avoir pris une participation de 5,8% dans le spécialiste de la cybersécurité et chercher à obtenir cinq sièges au conseil.

L’action Chipotle Mexican Grill a cédé 4,41% à 502,70 dollars, accusant la plus forte baisse du S&P 500, après que des responsables sanitaires de l’Etat de l’Ohio ont établi qu’un nouveau manquement à la chaîne de sécurité alimentaire dans un des restaurants du groupe avait rendu malade des centaines de clients fin juillet.

Le titre J.C. Penney a plongé de 27,17% à 1,755 dollar, passant pour la première fois de son histoire sous la barre des deux dollars, après que la chaîne de grands magasins a fait état de résultats jugés décevants et dit anticiper une perte annuelle plus marquée que prévu. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below