August 16, 2018 / 2:44 PM / 2 months ago

France-Calendrier parlementaire fixé "dans quelques jours"-Le Maire

PARIS, 16 août (Reuters) - L’agenda de rentrée de l’Assemblée nationale, perturbé par les répercussions de l’affaire Benalla sur les travaux dans l’hémicycle fin juillet, sera fixé “d’ici quelques jours” par Edouard Philippe et Emmanuel Macron, a déclaré jeudi Bruno Le Maire.

“Le Premier ministre et le président de la République décideront du calendrier parlementaire d’ici la fin de l’été (...) d’ici quelques jours”, a dit le ministre de l’Economie et des Finances en marge d’un déplacement à Ascain (Pyrénées-Atlantiques).

Au-delà des conséquences administratives et judiciaires, les agissements de l’ex-chargé de mission de l’Elysée en marge des manifestations du 1er-Mai à Paris ont bouleversé le programme de l’Assemblée fin juillet, ce qui avait contraint le gouvernement à reporter à la rentrée l’examen de la révision constitutionnelle par les députés.

Il s’agit d’une contrainte supplémentaire dans un calendrier parlementaire déjà particulièrement chargé, ce qui avait fait craindre un retard dans l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi “Pacte” (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), initialement prévu en septembre.

“Je souhaite évidemment que cette loi puisse être examinée le plus tôt possible, le plus tôt sera le mieux”, a déclaré Bruno Le Maire à la presse à l’issue d’une visite de la Maison Laffargue, une PME de maroquinerie haut de gamme.

Ce projet de loi porté par le locataire de Bercy sera selon lui “la prochaine étape” de la “transformation économique du pays” que le gouvernement est “déterminé à poursuivre et à accélérer” après avoir réformé la fiscalité et le marché du travail, a-t-il précisé.

Le projet de loi Pacte, destiné à favoriser la croissance des entreprises tout en associant davantage les salariés à leurs résultats, devait initialement être discuté au Parlement à partir du mois de septembre, juste avant le début de l’examen des textes budgétaires pour 2019, dans lesquels devraient se retrouver les mesures d’ordre fiscal envisagées.

Au moment de sa présentation, le gouvernement tablait sur une adoption de ce texte foisonnant et hétérogène, qui comporte 73 articles, fin 2018 ou début 2019.

Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below