August 15, 2018 / 8:05 PM / in a month

BOURSE-USA-Le Dow Jones a perdu 0,54%, le Nasdaq a cédé 1,23%

NEW YORK, 15 août (Reuters) - La Bourse de New York a fini en repli de plus de 0,5% mercredi, le Dow Jones et le S&P 500 accumulant ainsi une cinquième baisse en six séances, sous le coup à la fois de la vigueur du dollar, de la crise de la devise turque et des relations commerciales difficiles des Etats-Unis avec nombre de ses partenaires.

L’indice Dow Jones a cédé 0,54%, soit 137,11 points, 25.162,81. Le S&P-500, plus large, a perdu 21,54 points, soit 0,76%, à 2.818,44. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 96,78 points (-1,23%) à 7.774,12.

Avec ce nouveau recul, la progression du Dow Jones depuis le début de l’année revient à 1,8% tandis que celle du S&P 500 est ramenée à 5,4%. Le Nasdaq affiche pour part une progression supérieure à 12,5% sur la période.

L’indice dollar se traite à un pic de près de 13 mois, le billet vert étant à la fois recherché comme valeur refuge en ces temps d’incertitudes et porté par une série de statistiques attestant de la bonne santé de l’économie américaine, données qui laissent entrevoir une nouvelle hausse des taux de la Réserve fédérale.

Comme le dollar est la monnaie d’échange de la plupart des matières premières, toute progression de la devise pèse sur les cours de ces matières. Le pétrole a ainsi abandonné 3%, l’or 1,3% et des métaux comme le cuivre et le zinc respectivement 4% et 6,3%.

De ce fait, les indices S&P regroupant les valeurs énergétiques et celui des matières premières ont accusé les replis sectoriels les plus marqués du jour, avec des replis de respectivement 3,51% et 1,54%.

Le compartiment technologique (-1,07%) a également pesé alors qu’il avait plutôt surperformé la cote ces derniers jours.

La remontée de la livre turque, qui a gagné plus de 6% face au dollar, n’est pas parvenue à apaiser les craintes des investisseurs sur le conflit qui oppose les Etats-Unis à la Turquie, à la fois sur le plan diplomatique et sur le front commercial.

La Turquie a en effet annoncé le doublement des droits de douane sur l’importation de plusieurs catégories de produits américains dont les voitures, l’alcool et le tabac. Une décision qui s’ajoute au boycott des produits électroniques américains réclamé mardi par le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Les investisseurs s’inquiètent également des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui a porté plainte devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) au sujet de la surtaxe imposée par Donald Trump sur les panneaux solaires importés de Chine. (Amy Caren Daniel, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below