August 14, 2018 / 1:53 PM / 3 months ago

LEAD 1-Les Etats-Unis tirent des exportations record de cognac

(Actualisé avec chiffres des exportations § 2)

BORDEAUX, 14 août (Reuters) - L’histoire d’amour entre les Etats-Unis et le cognac, illustrée par son succès dans la communauté afro-américaine grâce au rap, s’est confirmée en 2017-2018, qui a vu l’eau de vie battre des records à l’export pour la quatrième année consécutive.

Les Etats-Unis ont importé 86,5 millions de bouteilles du 1er août 2017 au 31 juillet 2018, soit une progression de 9,9 % sur un an, sur les près de 206 millions expédiées dans le monde lors de la dernière campagne.

“C’est un phénomène culturel. Quand une communauté musicale s’empare d’un produit, il est sûr que ça aide beaucoup. Il y a eu le jazz dans les années 30 mais aujourd’hui c’est le rap et ça a permis d’asseoir la réputation du cognac dans les communautés jeunes et afro-américaines où on trouve de grands consommateurs”, indique à Reuters Patrice Pinet, président de la société Courvoisier et du Syndicat des maisons de cognac.

Le cognac a commencé à apparaître dans des morceaux de rap dans les années 90 et est devenu peu à peu un incontournable des clips de Puff Daddy ou de 50 Cent. Les grands du cognac (Courvoisier, Hennessy, Martell et Rémy Martin) ont su adapter leur marketing à cette demande même si le cognac a d’autres sources de consommation dans le pays.

“Cela fait une quinzaine d’années qu’on a vu le cognac bien repartir aux Etats-Unis. C’est une progression régulière et constante. Il y a eu quelques petits trous d’air, notamment après la crise des subprimes. Mais le succès du cognac s’inscrit plus généralement dans le celui des alcools bruns parce que les Bourbon s’y vendent aussi très bien”, ajoute Patrice Pinet.

“La richesse aromatique du cognac est un des éléments-clé de son succès. On fait de très bons cocktails avec du cognac, ce qui était une tradition aux Etats-Unis, presqu’à l’origine de sa mise en place dès le 19ème siècle.”

Derrière les Etats-Unis, leader incontesté, l’Asie est une terre de choix avec 60,9 millions de bouteilles expédiées, Singapour (26,6 millions de bouteilles) et la Chine (26,2 millions) prenant les deux places restantes sur le podium, selon les chiffres de la campagne communiqués lundi soir par le Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC).

Ce bilan annuel, qui met en évidence de nouveaux records avec une progression du volume de + 8,2 % en un an, et du chiffres d’affaires (+5,4 %) soit 3,2 milliards d’euros, confirme la place de leader du cognac dans les spiritueux.

Le cognac a assuré 70% de la valeur des exportations dans cette catégorie en 2017-2018, selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux.

Le marché européen est resté stable avec une progression de 3% en valeur mais une baisse de 2% en volume (41,3 millions de bouteilles). Le BNIC souligne le développement de marchés dans le reste du monde “sur des zones à fort potentiel” comme l’Afrique du Sud, le Vietnam, et les zones Caraïbes et Océanie, ayant progressé de + 12,2 % en volume et 5,3 % en valeur. (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below