August 3, 2018 / 1:15 PM / 18 days ago

USA-Plus forte hausse du déficit commercial en un an et demi

PARIS, 3 août (Reuters) - Le déficit commercial des Etats-Unis a enregistré en juin sa plus forte hausse mensuelle en un an et demi, le boom des exportations de soja s’estompant tandis que la hausse des cours des prix du pétrole a pesé sur la facture des importations.

Le département du Commerce a annoncé vendredi que le déficit avait augmenté de 7,3% à 46,3 milliards de dollars (39,92 milliards d’euros), la hausse mensuelle la plus élevée depuis novembre 2016, après un déficit de 43,2 milliards (43,1 milliards en première estimation) en mai.

Les économistes anticipaient un déficit de 46,5 milliards de dollars.

Ajusté de l’inflation, le déficit commercial ressort à 79,3 milliards de dollars en juin contre 75,5 milliards en mai.

Le commerce extérieur a contribué à hauteur de 1,06 point de PIB à la croissance de 4,1% en rythme annualisé au deuxième trimestre, selon un première estimation publiée par le gouvernement américain il y a une semaine.

Le déficit commercial s’est contracté en avril et en mai à la faveur d’une hausse des exportations de soja par les agriculteurs américains avant l’entrée en vigueur début juillet de droits de douane imposés par la Chine en riposte à ceux mis en oeuvre par Washington sur l’équivalent de 34 milliards de dollars d’exportations chinoises.

Le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine a augmenté de 0,9% à 33,5 milliards de dollars en juin.

Les exportations de biens et de services ont reculé de 0,7% à 213,8 milliards de dollars en juin. Les exportations de biens de consommation ont baissé de 1,4 milliard de dollars, sous l’effet principalement d’une baisse de 600 millions des ventes de produits pharmaceutiques. Les exportations de biens d’équipements et d’automobiles ont aussi reculé.

Les exportations de pétrole ont atteint un niveau record sur le mois.

Les importations de biens et de services ont augmenté pour leur part de 0,6% à 260,2 milliards de dollars en juin avec la hausse des achats de biens de consommation et de pétrole brut.

Les importations de pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis décembre 2014 en valeur, reflétant la hausse des cours du baril.

Tableau: (Lucia Mutikani, Marc Joanny pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below