August 1, 2018 / 2:19 AM / 4 days ago

Chine/indicateurs-Plus forte hausse des prix immobiliers en deux ans

PÉKIN, 15 août (Reuters) - Principaux indicateurs économiques chinois publiés depuis le début du mois:

* HAUSSE DE 1,1% DES PRIX DES LOGEMENTS NEUFS EN JUILLET

La hausse des prix des logements neufs a atteint son rythme le plus rapide en près de deux ans, menée par les prix dans les petites villes et soulignant le défi auquel est confronté Pékin, qui cherche à stimuler une économie en perte de vitesse sans pour autant provoquer de bulle immobilière.

Les prix des logements neufs dans les 70 grandes villes chinoises ont augmenté de 1,1% en moyenne par rapport à juin, leur rythme le plus fort depuis octobre 2016, contre 1% en juin.

Il s’agit du 39ème mois consécutif de hausse des prix mais, en dehors des phases de boom immobilier de 2016 et début 2013, des hausses de plus de 1% sur un mois ont été rares en Chine.

Sur un an, les prix des logements neufs ont augmenté en moyenne de 5,8%, leur rythme le plus élevé depuis septembre 2017 et en accélération par rapport à la hausse de 5% de juin.

* CROISSANCE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE STABLE

14 août - La production industrielle a progressé de 6,0% le mois dernier par rapport à juillet 2017, un chiffre identique à celui de juin, montrent les statistiques officielles. Les analystes anticipaient toutefois une croissance de 6,3%.

* VENTES AU DÉTAIL INFÉRIEURES AUX ATTENTES EN JUILLET

14 août - Les ventes au détail ont progressé de 8,8% le mois dernier par rapport à juillet 2017, un rythme inférieur aux prévisions qui tablaient sur une hausse de 8,4% et à la croissance de 9,0% enregistrée en juin.

* L’INVESTISSEMENT EN DEÇÀ DES ATTENTES EN JANVIER-JUILLET

14 août - L’investissement en actifs immobilisés a progressé de 5,5% au cours des sept premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2017, en deçà des anticipations, retombant à un plus bas niveau sans précédent depuis janvier-février 1996.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 6,0%.

* L’INFLATION DÉCÉLÈRE AU NIVEAU DES PRIX PRODUCTEURS

9 août - L’inflation au niveau des prix producteurs a continué de décélérer en juillet en dépit des tarifs douaniers appliqués depuis le 6 juillet sur des produits américains tels que le soja, montrent des données publiées jeudi.

L’indice des prix à la production a augmenté de 4,6% sur un an contre 4,7% en juin, tout en ressortant au-dessus des attentes puisque les économistes interrogés par Reuters le prévoyaient en moyenne à 4,4%.

L’indice des prix à la consommation a quant à lui augmenté de 2,1% contre 1,9% en juin et 1,9% attendu.

Les tarifs chinois sur les produits américains, en représailles à des mesures similaires de l’administration Trump, devraient se traduire par des pressions sur les prix dans les prochains mois mais sans remettre en cause la tendance profonde à la décélération de l’inflation qui est due au ralentissement de la croissance et à la baisse des prix des matières premières, explique Julian Evans-Pritchard, économiste chez Capital Economics. “Cela devrait laisser à la Banque populaire de Chine de la marge pour assouplir encore sa politique monétaire”, ajoute-t-il.

Tableau des prix à la production

Tableau des prix à la consommation

* EXPORTATIONS AU-DESSUS DES ATTENTES MALGRÉ LES DROITS US

8 août - Les exportations ont augmenté de 12,2% sur un an en juillet, une progression nettement supérieure aux attentes après l’entrée en vigueur en juillet de droits de douane imposés par les Etats-Unis sur des produits en provenance de Chine.

Les importations, soutenues par une forte demande domestique, ont augmenté de 27,3% sur la même période, montrent les données publiées mercredi par les douanes chinoises.

La balance commerciale chinoise affiche un excédent de 28,05 milliards de dollars (25 milliards d’euros) pour le mois de juillet, selon ces données.

Une hausse de 10% des exportations en rythme annuel était attendue par les analystes interrogés par Reuters, contre un gain de 11,2% en juin. La croissance des importations était attendue à 16,2% après 14,1% en juin.

L’excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis s’est établi à 28,09 milliards de dollars pour le mois de juillet, contre 28,97 milliards de dollars en juin qui était l’excédent commercial le plus important jamais constaté avec les Etats-Unis sur un seul mois (depuis que les douanes chinoises ont commencé à fournir ces données en 2008).

Donald Trump, chantre de “l’Amérique d’abord”, veut rééquilibrer les échanges commerciaux des Etats-Unis avec la Chine, en déficit de quelque 375 milliards de dollars l’année dernière (505 milliards d’exportations chinoises vers les Etats-Unis, 130 milliards d’exportations américaines vers la Chine).

Le président américain s’est dit prêt, si nécessaire, à taxer la quasi-totalité des importations chinoises écoulées sur le marché américain.

Washington a commencé le 6 juillet à percevoir 25% de droits de douane sur 34 milliards de dollars de marchandises chinoises importées. Pékin a répliqué au même moment et sur des montants identiques.

Le gouvernement américain finalise une seconde tranche de produits importés de Chine d’un montant total de 16 milliards de dollars sur lesquels seront appliqués des droits de douane de 25%, ont annoncé mardi les services du délégué américain au Commerce (USTR), Robert Lighthizer.

* CROISSANCE DES SERVICES LA PLUS FAIBLE DEPUIS QUATRE MOIS

3 août - Le secteur des services a connu en juillet sa croissance la plus basse depuis quatre mois et celle des nouveaux contrats n’avait jamais été aussi faible depuis décembre 2015.

L’indice PMI des directeurs d’achats des services Caixin/Markit est de 52,8 en juillet, au plus bas depuis mars, contre 53,9 en juin, la barre des 50 séparant croissance et contraction de l’activité.

Le sous-indice des nouveaux contrats a rétrogradé à 51,4 en juillet contre 52,7 en juin.

L’indice PMI composite - qui regroupe les secteurs secondaire et tertiaire - s’inscrit à 52,3 en juillet contre 53,0 en juin.

Les perspectives d’activité sont au plus bas depuis novembre 2015 mais les décisions prises récemment par Pékin pour soutenir l’activité économique devraient changer la donne, dit Zhengsheng Zhong (CEBM Group).

* LE PMI MANUFACTURIER À UN PLUS BAS DE 8 MOIS

1er août - La croissance du secteur manufacturier a ralenti à son rythme le plus lent depuis huit mois en juillet en raison d’un nouveau déclin des commandes à l’export sur fond de guerre commerciale avec les Etats-Unis, montre le résultat de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs des achats.

L’indice ressort à 50,8 pour le mois dernier après 51,0 en juin, conformément aux prévisions des économistes. Il s’agit de son rythme le moins soutenu depuis novembre 2017.

Le signe le plus inquiétant pour le secteur manufacturier est celui de la forte contraction des commandes à l’export, à 48,4 - soit un quatrième mois consécutif de baisse et le recul le plus marqué depuis juin 2016.

* Les indicateurs publiés en juillet (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below