July 31, 2018 / 5:34 PM / 3 months ago

LEAD 2-USA-Facebook supprime de faux comptes avant les "midterms"

(Actualisé tout du long)

NEW YORK, 31 juillet (Reuters) - Facebook a annoncé mardi avoir commencé à supprimer plusieurs dizaines de comptes créés dans le cadre d’une campagne politique coordonnée visant à influencer les résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

Facebook a précisé avoir supprimé 32 pages et comptes ouverts sur le réseau social mais également sur la plateforme Instagram parce qu’ils participaient à “une entreprise coordonnée inauthentique”.

“Ce genre de comportement n’est pas permis sur Facebook parce que nous ne voulons pas que des personnes ou des organisations créent des réseaux de comptes en mentant aux autres sur leur identité et sur leurs activités”, précise la compagnie dans un message sur son blog.

“Nous sommes dans les toutes premières phases de notre enquête et nous n’avons pas toutes les données, y compris qui est derrière cela”, ajoute Facebook.

L’un des comptes au moins était suivi par plus de 290.000 abonnés, indique FB ajoutant que 11.000 dollars avaient été dépensés pour acheter environ 150 publicités. Les pages concernées avaient créé une trentaine d’événements depuis mai 2017.

La compagnie a indiqué cette semaine aux parlementaires américains avoir décelé une telle campagne visant à influencer les résultats du scrutin dans le cadre d’une enquête ouverte sur une ingérence électorale.

Une officine russe avait mené une campagne de propagande en 2016 afin d’influencer le résultat de l’élection présidentielle et de discréditer la candidate démocrate Hillary Clinton jugée par Moscou moins favorable aux intérêts de la Russie, ont établi les agences de renseignement américaines.

FB a révélé que 126 millions d’Américains avaient pu consulter des contenus politiques soutenus par la Russie sur une période de deux années et que 16 millions de personnes ont été en contact avec des informations russes sur Instagram.

Les élections de mi-mandat sont cruciales pour les républicains car elles vont déterminer s’ils peuvent conserver leur majorité à la Chambre des représentants et au Sénat.

“L’annonce faite aujourd’hui par Facebook montre que nous avons encore beaucoup à craindre. Ces acteurs étrangers malveillants portant les marques de la précédente campagne d’ingérence identifiée comme russe continuent d’abuser et d’instrumentaliser les plateformes des réseaux sociaux pour influencer l’électorat américain”, a dit Adam Schiff, représentant démocrate siégeant à la commission du renseignement.

Facebook a dévoilé en septembre que des Russes utilisant des noms d’emprunt avaient utilisé le réseau social pour influencer les électeurs américains dans les mois qui avaient précédé et les mois qui avaient suivi l’élection présidentielle.

Ils diffusaient des contenus polémiques, créaient des événements et achetaient des publicités.

Munsif Vengattil; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below