July 27, 2018 / 3:41 PM / 3 months ago

LEAD 1-Merck bat le consensus mais déçoit en conservant sa santé animale

(Actualisé avec déclarations du directeur général, réaction d’analyste, cours de Bourse)

27 juillet (Reuters) - Merck & Co a publié vendredi un bénéfice trimestriel supérieur au consensus, avec un quasi-doublement des ventes de son traitement d’oncologie Keytruda, mais a déçu les investisseurs en disant qu’il conserverait probablement sa division de santé animale contrairement à son concurrent Eli Lilly.

Bien que le laboratoire ait aussi légèrement relevé sa prévision de bénéfice annuel, le titre perdait 0,96% à 15h40 GMT à Wall Street, l’une des plus fortes baisses du Dow Jones (+0,1%).

“De nombreux investisseurs espéraient que la récente annonce de Lilly aurait été le dernier facteur décisif pour convaincre Merck de faire la même chose”, dit Brad Loncar, directeur général de Loncar Investments, qui gère le fonds indiciel Loncar Cancer Immunotherapy.

Eli Lilly a annoncé mardi qu’il allait introduire en Bourse sa division de santé animale, une initiative déjà prise il y a cinq ans par Pfizer avec sa division Zoetis, dont la valeur a quasiment triplé depuis cette IPO.

“Nous considérons que la santé animale s’intègre toujours bien dans nos intentions stratégiques”, a dit le directeur général de Merck, Kenneth Frazier, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes.

Les ventes de cette activité ont augmenté de 14,1% à 1,09 milliard de dollars (935 millions d’euros) au deuxième trimestre. Par le passé, Merck a qualifié cette division de “pilier de croissance” en raison de ses efforts de diversification face à l’importance du Keytruda.

Les ventes de ce traitement contre le cancer ont bondi de 89,2% à 1,67 milliard de dollars au deuxième trimestre alors que les analystes les attendaient à 1,59 milliard selon Credit Suisse.

Elles ont désormais dépassé celles de l’Opdivo, traitement concurrent de Bristol-Myers Squibb.

“Les ventes pharmaceutiques et particulièrement la croissance du Keytruda ont été excellentes mais c’était attendu et c’était en grande partie intégré”, dit Brad Loncar. “Maintenant, le marché cherche d’autres moyens de dégager de la valeur.”

Le chiffre d’affaires total de Merck a augmenté de 5,4% à 10,47 milliards de dollars.

Le bénéfice net part du groupe a fléchi à 1,71 milliard de dollars, soit 63 cents par action, contre 1,95 milliard (71 cents par action) un an auparavant.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action s’est établi à 1,06 dollar, dépassant le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 1,03 dollar.

Merck projette désormais un bénéfice annuel ajusté de 4,22 à 4,30 dollars par action et non plus de 4,16 à 4,28 dollars. (Manas Mishra Wilfrid Exbrayat et Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below