July 27, 2018 / 10:10 AM / 5 months ago

BOURSE-Carrefour s'envole, les réductions de coûts saluées

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Carrefour bondit vendredi en Bourse, les analystes saluant l’avance pris par le groupe sur ses objectifs de réduction de coûts et un résultat opérationnel courant, hors Dia, supérieur à leurs attentes.

A 12h05, l’action du distributeur français gagne 10,97% à 15,43 euros, s’orientant vers sa plus forte progression en une séance depuis 1999.

Carrefour signe la plus forte hausse de l’indice paneuropéen FTSEurofirst 300, alors en hausse de 0,34%.

Le distributeur, engagé dans un vaste plan de transformation à cinq ans, a vu son résultat opérationnel courant (ROC) hors Dia progresser de 5,8% à changes constants à 597 millions d’euros, un chiffre supérieur aux 523 millions du consensus Inquiry Financial pour Reuters.

Carrefour est parvenu à préserver sa marge grâce à des économies de 520 millions d’euros au premier semestre (sur un total de 2,0 milliards prévus d’ici à 2020) dans la gestion des stocks, les investissements ou la distribution.

La marge opérationnelle s’est stabilisée à 1,6% du chiffre d’affaires.

Les analystes sont unanimes pour saluer les réductions de coûts réalisées par Carrefour.

Ceux de Bryan Garnier, à l’”achat” avec un objectif de cours de 22 euros, estiment que les réductions de coûts réalisées sur le premier semestre représentent le point saillant de cette publication semestrielle.

Deutsche Bank salue également la réduction des coûts et un ROC supérieur de 9% aux attentes mais reste prudent sur le long terme car, contrairement au consensus, Carrefour n’intègre pas la fermeture ou cession de ses magasins Dia déficitaires dans ses prévisions.

CRAINTES À LONG TERME

Les analystes de Jefferies notent qu’en intégrant Dia dans les comptes, le résultat opérationnel courant aurait été supérieur de seulement 3% à leur estimation contre 13% hors Dia.

Avec un conseil à “conserver”, les analystes concèdent que le distributeur a réalisé d’importants progrès et qu’une vision à court terme se dessine.

“Toutefois, la tendance des ventes du deuxième trimestre confirme les défis que Carrefour doit relever dans quatre sur cinq de ses plus importants marchés nous ne sommes pas sûrs de la façon dont les pertes de clientèle seront atténuées”, ajoutent-ils.

Pour Invest Securities, Carrefour cumule plusieurs handicaps : le déclin structurel des hypermarchés en France et sur la majeure partie de ses débouchés (hormis en Amérique latin), et la perte d’un leadership dans un milieu très concurrentiel.

“Dans ce contexte, les retards pris dans la digitalisation ne sont qu’une péripétie, car c’est d’abord de sa capacité à refonder son modèle physique que dépend l’avenir de Carrefour”, écrit l’intermédiaire.

Invest Securities relève toutefois sa recommandation à “neutre” contre “vendre” en louant lui aussi une baisse des coûts bien engagée. (Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below