July 25, 2018 / 1:37 PM / 3 months ago

RPT - LEAD 1-Vivendi préoccupé par la situation à Telecom Italia-porte-parole

(Modification de la deuxième partie de la citation au §4)

MILAN, 25 juillet (Reuters) - Vivendi, principal actionnaire de Telecom Italia (TIM), est très préoccupé par la situation de l’opérateur télécoms italien depuis que le fonds activiste Elliott a pris le contrôle de son conseil d’administration et il étudie plusieurs options, a déclaré mercredi un porte-parole du groupe français.

Elliott a pris le contrôle du conseil en mai après avoir bataillé ferme deux mois durant pour remettre en cause la manière dont Vivendi gérait l’opérateur télécoms italien.

Le fonds activiste Elliott veut que TIM vende des actifs, une refonte de la gouvernance, une scission suivie d’une vente partielle de la société de réseaux qui sera bientôt nouvellement créée et une conversion des titres d’épargne.

“Elliott a promis toutes sortes de choses mais il semble avoir disparu (...) C’est le chaos”, a dit le porte-parole à Reuters. “Il n’y a pas de collectif Elliott, c’est un peu n’importe quoi”.

Vivendi s’inquiète de l’évolution de l’action TIM et du manque de visibilité de son plan de redressement, a poursuivi le porte-parole, ajoutant que le groupe relevait son niveau de vigilance.

L’administrateur délégué Amos Genish, nommé lorsque Vivendi contrôlait le conseil, veut exécuter un plan triennal lancé en mars et axé sur la transformation numérique de l’opérateur, sur la consolidation de ses finances et sur la récupération d’une note en catégorie d’investissement.

Prié de dire si Vivendi envisageait la convocation d’une nouvelle assemblée générale pour démettre le conseil, le porte-parole a dit qu’il n’avait pas encore pris de décision.

Elliott et TIM n’étaient pas joignables dans l’immédiat.

Telecom Italia a annoncé mardi qu’il étudierait diverses options stratégiques pour ses filiales et qu’il allait accélérer la procédure de vente de sa participation dans Persidera.

Fulvio Conti, le président de Telecom Italia, s’est dit “surpris et déçu” par les propos de Vivendi et dit que le conseil faisait corps avec la direction quant aux objectifs du plan stratégique “DigiTIM”.

Le premier opérateur de télécommunications italien a également fait état d’un excédent brut d’exploitation (EBE, Ebitda) en baisse de 4,8% au premier semestre, à 3,92 milliards d’euros.

L’action Telecom Italia gagne 1,35% en Bourse de Milan. Elle a perdu 14% depuis le début de l’année.

Agnieszka Flak et Stephen Jewkes , Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below