July 23, 2018 / 5:59 PM / a month ago

LEAD 1-Michelin-Les changes pèsent au S1, objectifs confirmés

(Actualisé avec précisions et téléconférence)

par Gilles Guillaume

PARIS, 23 juillet (Reuters) - Michelin a annoncé lundi des ventes nettes et un bénéfice opérationnel sur activités lourdement impactés par les effets de changes mais a confirmé ses objectifs 2018 grâce à sa capacité à augmenter ses prix.

Le spécialiste des pneumatiques a réalisé au premier semestre des ventes nettes de 10,60 milliards d’euros, en baisse de 4,1% sous l’effet notamment d’effets de changes négatifs à hauteur de 735 millions d’euros, et un bénéfice opérationnel sur activités courantes en repli de 4,7% à 1,327 milliard.

Son bénéfice net a en revanche augmenté de 6% à 917 millions d’euros grâce, notamment, à la baisse des taux d’intérêt et d’impôts.

“Tout cela, c’est d’abord le fruit de la reprise de la croissance des volumes au deuxième trimestre (...) et du pilotage rigoureux de nos prix”, a souligné le directeur financier Marc Henry au cours d’une téléconférence de presse.

Michelin a surtout profité de la demande en pneus haut de gamme de taille égale ou supérieure à 18 pouces. Au total, l’effet prix-mix/matières premières est ressorti à +264 millions d’euros (+331 millions pour le prix-mix et -67 millions pour les matières premières - caoutchouc naturel, pétrole et dérivés).

Le consensus Inquiry Financial pour Reuters donnait 10,59 milliards d’euros pour les ventes nettes, 1,38 milliard pour le bénéfice opérationnel ajusté et 873 millions d’euros pour le bénéfice net.

Le groupe clermontois a confirmé anticiper pour 2018 une croissance des volumes en ligne avec les marchés et une hausse de son résultat opérationnel sur activités courantes, hors effets de change. Ce dernier est ressorti en progression de 11% au premier semestre.

S’il prévoit sur la deuxième partie de l’année un ralentissement de la croissance sur les marchés première monte tourisme camionnette et poids lourds, Michelin anticipe une demande toujours dynamique dans les pneus de spécialité, où il a annoncé au début du mois l’acquisition de Camso pour se renforcer sur ce segment.

Marc Henry a également confirmé son scénario d’un effet matières premières négatif de 50 millions d’euros sur l’ensemble de l’année. Car s’il anticipe une baisse de la facture au troisième trimestre, il la voit remonter sur les trois derniers mois de 2018.

Le communiqué et la présentation : bit.ly/2LeaBb0

Edité par Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below