June 13, 2018 / 5:16 PM / a month ago

AVANT-PAPIER-Nouveau bras de fer en vue à l'AG Renault sur le salaire de Ghosn

* L’Etat votera contre la rémunération 2017 de €7,4 milliards-sces

* Mais pour le nouveau mandat de quatre ans de Carlos Ghosn

* Synergies annuelles +14%, publiées avec un mois d’avance

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS, 13 juin (Reuters) - L’assemblée générale de Renault , vendredi, donnera quelques sueurs froides au PDG Carlos Ghosn puisque l’Etat français, principal actionnaire du constructeur automobile, s’apprête à voter contre sa rémunération de 7,4 milliards d’euros au titre de 2017.

Carlos Ghosn, dont la rémunération avait été rejetée par l’AG en 2016, puis validée l’année suivante, attend aussi de l’assemblée générale qu’elle renouvelle son mandat à la tête du groupe. Il a promis de mettre ces quatre années supplémentaires à profit pour renforcer l’alliance entre Renault, Nissan et Mitsubishi afin de garantir la pérennité de l’édifice une fois qu’il aura pris sa retraite.

L’Etat français, qui détient 15% de Renault et des droits de vote doubles sur les sujets exceptionnels - ils sont plafonnés à 18-20% sur les sujets ordinaires - a espéré un temps que Carlos Ghosn esquisse avant le rendez-vous annuel de la porte Maillot la “feuille de route” qu’il a promise devant l’Assemblée nationale en janvier dernier.

Mais à 64 ans, Carlos Ghosn prend son temps, le sujet étant complexe et sensible à Paris comme à Tokyo. “Je ne pense pas que cela va être réglé en un an, je ne pense pas que c’est un sujet pour le court terme, mais c’est quelque chose sur lequel nous devons apporter une solution”, a déclaré l’homme fort de l’alliance franco-japonaise fin mai lors d’une conférence à Paris.

Il répondait à une question sur la perspective d’une fusion entre Renault et Nissan pour consolider l’alliance. “Je ne pense pas que vous allez voir cela cette année ou la prochaine”, a-t-il ajouté.

SYNERGIES EN HAUSSE

En attendant que cette question soit tranchée, Carlos Ghosn s’est assuré le soutien de l’Etat pour son renouvellement, après avoir accepté de réduire de 30% environ sa rémunération pour 2018. Ce soutien devrait suffire à compenser le mécontentement de certains actionnaires sur son cumul de fonctions.

En revanche, selon des sources, les représentants de l’Etat ont informé le conseil d’administration qu’ils s’opposeraient à la rémunération de Carlos Ghosn pour 2017, conformément à leur politique de vote sur ces sujets. Désormais, le “say on pay” n’est plus seulement consultatif en France, mais contraignant.

Le PDG de Renault pourrait toutefois sauver de justesse sa rémunération grâce au soutien de l’influente société de conseil aux actionnaires ISS, qui a recommandé dans un rapport du 22 mai de voter l’enveloppe de 2017 car celle-ci “ne suscite pas de préoccupation significative”. Selon des sources, les retours préliminaires des investisseurs suggèrent une majorité sur le fil du rasoir.

Un rejet surprise pourrait conduire à l’annulation de son salaire variable de 1,45 million d’euros et pourrait aussi affecter 4,6 millions d’euros d’actions de performance, bien que Renault ait publié des résultats 2017 records.

ISS recommande par contre de voter contre la réélection de Carlos Ghosn, une consigne automatique lorsque les fonctions de président et de directeur général ne sont pas dissociées.

Pour donner du grain à moudre aux actionnaires, Renault-Nissan-Misubishi a avancé à mercredi la publication de son bilan annuel des synergies de l’alliance.

Le trio a confirmé son objectif de dix milliards d’euros de synergies annuelles d’ici la fin de 2022, après 5,7 milliards d’euros (+14%) en 2017, première année complète avec Mitsubishi Motors. Cet indicateur des progrès réalisés en matière de convergence est habituellement publié depuis plusieurs années début juillet.

“Une convergence plus profonde et des synergies en augmentation renforceront la pérennité de l’Alliance,” a souligné Carlos Ghosn dans le communiqué. (Edité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below