June 7, 2018 / 2:44 PM / 2 months ago

L'UE pourrait infliger une amende à Google en juillet-sources

par Foo Yun Chee

BRUXELLES, 7 juin (Reuters) - La Commission européenne (CE) risque d’infliger une deuxième amende à Google à la mi-juillet pour abus de position dominante avec son système d’exploitation mobile Android, ont rapporté trois sources au fait du dossier.

La Commission européenne, qui enquête sur l’affaire impliquant la filiale d’Alphabet depuis 2015, pourrait annoncer sa décision dans la semaine du 9 juillet, bien que le calendrier puisse évoluer.

Dans le but de faire une exemple, cette amende pourrait dépasser celle, record, de 2,4 milliards d’euros infligée à Google l’an dernier pour abus de position dominante concernant son comparateur de prix.

Le régulateur européen demandera également à Google de mettre fin à ses pratiques anticoncurrentielles, comme les accords de licence qui empêchent les fabricants de smartphones de promouvoir des alternatives à des applications telles que Google Search ou Google Maps.

Le dossier Android est le plus important des trois ouverts par l’Union européenne (UE) contre le géant américain, en raison de l’énorme potentiel de croissance afférent.

Les changements imposés par l’UE pourraient n’avoir qu’un faible impact sur Google au vu de sa puissance sur le marché et des avantages qu’il y a à lui rester fidèle, estiment toutefois des responsables du secteur et des analystes.

La CE s’est refusée à tout commentaire. Google renvoie au blog de son conseiller juridique Kent Walker qui, en 2016, rejetait en bloc les accusations de l’UE.

Google a récemment demandé une audience à huis clos afin de présenter son dossier à la Commission et aux autorités nationales de la concurrence après avoir été informé de l’existence de nouveaux éléments susceptibles d’être utilisés lui, ont dit d’autres sources au fait du dossier.

Sa requête a été rejetée.

La troisième enquête ouverte en 2016 contre Google implique sa plate-forme publicitaire AdSense et l’exécutif européen devrait rendre sa décision vers la fin de l’année, voire plus tard, ont dit d’autres sources. Google a depuis cessé ses pratiques anticoncurrentielles présumées. (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below