June 5, 2018 / 11:28 AM / 4 months ago

Allemagne-Les voitures électriques menacent 75.000 postes-étude

FRANCFORT, 5 juin (Reuters) - Le passage à la voiture électrique en Allemagne menace 75.000 emplois dans le secteur de la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse, selon une étude commandée par les syndicats et l’industrie automobile allemands.

L’industrie automobile représente 840.000 emplois en Allemagne, dont 210.000 sont liés à la production de systèmes de transmission, selon l’Institut Fraunhofer de génie industriel, qui a mené l’enquête.

Le déploiement de véhicules non polluants crée de nouveaux emplois dans le domaine de l’électronique et des batteries, mais les voitures électriques génèreront moins de travail sur les chaînes de montage, a prévenu le puissant syndicat IG Metall.

“D’ici 2030, un emploi sur deux dans les systèmes de transmission des véhicules de tourisme sera affecté directement ou indirectement par l’électromobilité”, a dit IG Metall, citant l’étude.

Cette dernière est basée sur les données fournies par les constructeurs Daimler, BMW, Volkswagen et les équipementiers Bosch, ZF et Schaeffler.

“Les politiciens et l’industrie doivent désormais développer des stratégies pour gérer cette mutation”, a dit le président d’IG Metall Jörg Hofmann.

Les entreprises doivent se lancer dans de vastes programmes pour former les travailleurs aux nouvelles technologies, tandis que les politiciens doivent élaborer une politique industrielle et de l’emploi globale, a-t-il ajouté.

Ce chiffre de 75.000 emplois menacés part de l’hypothèse que 25% des voitures seront électriques d’ici 2030, que 15% seront des modèles hybrides et que 60% seront des véhicules à essence ou diesel.

Une adoption plus rapide des véhicules électriques pourrait menacer 100.000 postes, a ajouté IG Metall.

Bernd Osterloh, chef du comité d’entreprise de BMW , estime que les boîtes de transmission des voitures électriques ne possèdent qu’un sixième des composants compris dans les celles des moteurs à combustion, ce qui signifie qu’elles peuvent être assemblées plus rapidement.

Les voitures électriques prennent 30% de temps en moins pour assembler que les véhicules de tourisme actuels.

Une usine de batteries nécessite seulement un cinquième de la main-d’oeuvre d’une usine de moteurs, ajoute-t-il.

Peter Cammerer, représentant syndical chez BMW a déclaré que l’industrie allemande devrait se garder de divulguer la technologie et le savoir-faire à des concurrents chinois, coréens et japonais. L’Allemagne est leader en termes de recherche sur les batteries, mais offre des contrats sur les batteries à des fournisseurs étrangers, a-t-il expliqué.

“Nous devons vendre des innovations aux Chinois et non l’inverse”, a ajouté Peter Cammerer. (Ilona Wissenbach, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below