June 4, 2018 / 1:02 PM / 4 months ago

L'Etat "ouvert au principe" d'une alliance AccorHotels-Air France

PARIS, 4 juin (Reuters) - Le gouvernement est “ouvert au principe” d’un rapprochement entre Air France et AccorHotels s’il y a une discussion qui fait apparaître un sujet industriel qui tient la route, a déclaré lundi Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances.

Une alliance entre les deux groupes “est sans doute un projet industriel qui a des approches intéressantes”, a-t-elle dit à l’émission Ecorama, sur Boursorama.

“C’est entre les entreprises que les discussions doivent se mener. L’Etat aura son mot à dire et participera dans son rôle d’Etat actionnaire à la discussion stratégique”, a ajouté la secrétaire d’Etat.

AccorHotels a confirmé dimanche une information des Echos évoquant son intérêt pour la participation de l’Etat dans le capital Air France-KLM, qui s’élève à 14,3%, sans “certitude” quant à l’aboutissement des “réflexions” en cours.

Dans un communiqué, le groupe hôtelier déclare avoir repris des “réflexions” au sujet de “l’éventualité d’une prise de participation minoritaire” au capital de la compagnie aérienne franco-néerlandaise afin de “conforter un projet industriel de croissance”.

En proposant à l’Etat la reprise partielle ou totale de sa participation dans Air France, AccorHotels veut pouvoir mieux affronter les géants internet du tourisme en ligne mais fait un pari non dénué de risques.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below