June 4, 2018 / 8:47 AM / 5 months ago

BOURSE-AF-KLM grimpe sur un intérêt d'Accor, qui chute

* Accor intéressé par la part de l’Etat dans AF-KLM

* Les analystes partagés sur la pertinence du projet

* Air France en haut du SBF 120, Accor tout en bas

PARIS, 4 juin (Reuters) - Air France-KLM prend plus de 6% en Bourse lundi en début de séance sur l’intérêt manifesté par AccorHotels pour la participation de l’Etat dans le capital de la compagnie aérienne.

L’action Air France-KLM gagne 6,56% à 7,44 euros à 10h45, la plus forte progression de l’indice parisien SBF 120, qui gagne au même moment 0,38%, et du Stoxx 600.

Accor cède en revanche 4,29% à 45,56 euros, la plus forte baisse du CAC 40.

Le groupe hôtelier a confirmé dimanche une information des Echos évoquant son intérêt pour la participation de l’Etat dans le capital d’Air France-KLM, sans “certitude” quant à l’aboutissement des “réflexions” en cours.

“Nous pensons que l’opération fait du sens pour Accor, qui renforcerait ainsi son empreinte dans l’industrie du voyage et intensifierait l’écosystème de la marque dans le sillage d’initiatives récentes prises par le groupe hôtelier”, lit-on dans une note de Raymond James, qui reste à “surperformer” sur la valeur.

Les analystes de Kepler se disent pour leur part surpris en prédisant une réaction négative du marché.

“Nous pensons que l’achat d’une participation dans une compagnie aérienne augmenterait la volatilité du bénéfice par action et serait contre-intuitive”, écrivent-ils en disant préférer un partenariat commercial entre les deux sociétés plutôt qu’une prise de participation.

TROIS SCÉNARIOS

Selon les Echos, l’Etat français envisagerait de se défaire “de tout ou partie” de ses 14,3% au capital d’Air France-KLM.

Trois scénarios seraient envisagés : le rachat par AccorHotels de la totalité des titres détenus de l’Etat, une cession partielle et un “swap” dans lequel l’Etat recevrait des actions AccorHotels en échange de ses titres Air France-KLM.

“Il faut attendre qu’Accor en dévoile un peu plus sur ses intentions”, commente Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance. “Il faut rappeler un élément historique puisque les deux groupes ont été partenaires avant de vivre chacun leur vie”.

L’idée d’une entrée au capital d’Accor avait déjà été évoquée lors de l’introduction en Bourse d’Air France en 1999 et les deux opérateurs ont pris l’habitude de développer des partenariats commerciaux, rappelle l’article des Echos.

Grégoire Laverne, gérant actions européennes chez Roche-Brune AM, souligne pour sa part qu’Accor dispose de cash après la cession, bouclée la semaine dernière, de la majorité du capital de sa filiale immobilière AccorInvest à un consortium d’investisseurs.

“Le positionnement (...) peut paraître logique avec une typologie de clientèle similaire et des avantages en termes de fidélisation client, de services ou produits en commun, mais il ne faut pas oublier que le secteur des compagnies aériennes est un secteur très difficile : forte compétitivité, volatilité des cours du pétrole”, rappelle-t-il en disant préférer lui aussi un partenariat ou une coentreprise à une prise de participation.

L’annonce de l’intérêt d’Accor intervient à un moment délicat pour Air France-KLM dont le PDG, Jean-Marc Janaillac, a démissionné le mois dernier après l’échec surprise de la consultation menée en interne sur les salaires.

La compagnie franco-néerlandaise a nommé depuis une équipe présidée par Anne-Marie Couderc pour piloter le groupe dans l’attente d’un nouveau PDG sur fond de crise sociale.

L’action Air France-KLM a perdu près de 46% depuis le début de l’année.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below