June 2, 2018 / 12:15 AM / 5 months ago

Les droits de douane US compliquent les relations sino-européennes-ITV

WHISTLER, Colombie-Britannique, 2 juin (Reuters) - En appliquant des droits de douane sur des produits d’importation européenne, les Etats-Unis se mettent en dehors des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et compliquent les relations entre l’Union et la Chine, a déploré vendredi le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis.

S’exprimant en marge du sommet du G7 organisé vendredi et samedi à Whistler, dans la province canadienne de Colombie-Britannique, Valdis Dombrovskis a regretté que l’approche unilatérale retenue par la Maison blanche sape les efforts déployés ailleurs en faveur du multilatéralisme.

Invoquant des impératifs de sécurité nationale, le président Donald Trump a annoncé en mars dernier l’instauration de droits de douane sur l’acier et l’aluminium importés aux Etats-Unis, en accordant des exemptions jusqu’à vendredi à l’UE, au Canada et au Mexique, dans l’espoir de forcer Bruxelles, Ottawa et Mexico à faire des concessions commerciales.

Comme elle l’avait annoncé, l’Union a ouvert une procédure devant l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) contre la décision américaine d’imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium en provenance de l’UE.

Le bloc communautaire a déposé une requête pour consultations avec les Etats-Unis sur ces droits de douane, ce qui constitue la première étape dans le processus de règlement des différends à l’OMC.

“La question du commerce a été soulevée au G7 à la lumière du contexte actuel et des risques qui planent au-dessus de la croissance économique mondiale, ce qui a été souligné par un nombre non-négligeable de participants”, a déclaré Valdis Dombrovskis à Reuters.

Prié de dire si les Etats-Unis se retrouvaient isolés sur la question des droits de douane, il a répondu: “En effet, c’est une position unilatérale et d’autres ensembles sont préoccupés. Les Etats-Unis ont également engagé une réflexion sur de nouvelles mesures commerciales concernant l’automobile et les équipements automobiles. C’est un sujet préoccupant et cela a également été soulevé dans les discussions.”

Comme le Canada et le Mexique, l’Union européenne organise sa riposte et a dressé une liste de mesures de représailles visant les Etats-Unis et qui représentent un montant estimé à 2,8 milliards d’euros. (Jan Strupczewski, Nicolas Delame pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below