June 1, 2018 / 11:09 AM / 3 months ago

Le gouvernement M5S-Ligue investi cet après-midi en Italie

par Philip Pullella

ROME, 1er juin (Reuters) - Le gouvernement de coalition formé par le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et la Ligue (extrême-droite) sera investi vendredi après-midi, après trois mois d’incertitude politique, avec un programme de lutte contre l’immigration et de contestation des règles budgétaires européennes.

La cérémonie se déroulera à 16h00 (14h00 GMT). Le nouveau président du Conseil, le juriste Giuseppe Conte, proche du M5S mais novice en politique, et ses ministres prêteront serment au palais du Quirinal devant le président de la République Sergio Mattarella.

Le gouvernement devrait obtenir la confiance des deux chambres du Parlement la semaine prochaine.

Malgré de nombreux points d’interrogation, cette sortie de l’impasse politique, après les multiples rebondissements qui ont suivi les élections législatives du 4 mars, a soulagé les marchés en éloignant la perspective d’élections anticipées.

Paradoxalement, après la cérémonie au Quirinal, des hommes politiques qui réclamaient il y a quelques jours encore la destitution de Mattarella célébreront samedi avec lui dans les jardins du Quirinal la Fête de la République, en souvenir du référendum qui a aboli la monarchie en 1946.

“Les populistes au gouvernement”, titre vendredi le quotidien de centre gauche La Repubblica, qui s’inquiète des vues très à droite de plusieurs ministres, notamment sur les rapports avec l’Union européenne et sur l’immigration.

POSTES CLÉS POUR DI MAIO ET SALVINI

Après avoir renoncé une première fois dimanche, les chefs des deux partis, Luigi di Maio (M5S) et Matteo Salvini (Ligue) ont réussi jeudi à relancer leur alliance après s’être mis d’accord sur un ministre de l’Economie susceptible d’être accepté par le président de la République.

Ce dernier avait mis son veto le week-end dernier au choix de l’eurosceptique Paolo Savona, 81 ans, que les deux partis avaient présenté comme ministre de l’Economie. L’octogénaire avait indiqué avoir un plan pour abandonner l’euro.

Ce poste sera finalement occupé par Giovanni Tria, un économiste peu connu.

Les chefs de la Ligue et du M5S ont obtenu des postes clés au gouvernement. Matteo Salvini sera ministre de l’Intérieur, tandis que Luigi Di Maio prendra la tête d’un nouveau ministère renforcé combinant les portefeuilles de l’Industrie et du Travail. Salvini et Di Maio seront également tous deux vice-présidents du Conseil.

Giovanni Tria, président de l’Ecole nationale d’administration italienne et professeur d’économie politique à l’université romaine de Tor Vergata, occupera donc le ministère de l’Economie, tandis qu’un ancien ministre des Affaires européennes, Enzo Moavero Milanesi, sera ministre des Affaires étrangères.

Giovanni Tria a critiqué la gouvernance économique de l’UE mais, contrairement à Paolo Savona, il n’a pas préconisé de “plan B” pour sortir de l’euro.

Dans des articles récents, il a appelé à un changement dans les règles budgétaires de l’UE pour permettre aux investissements publics de soutenir la croissance. Comme beaucoup d’économistes, il a critiqué l’excédent persistant des comptes courants de l’Allemagne.

L’Italie, endettée à hauteur de plus de 130% de son produit intérieur brut (PIB), est le pays le plus endetté de la zone euro après la Grèce. Elle est souvent décrite comme “trop importante pour faire faillite”. (Avec Giselda Vagnoni, Eleanor Biles, Steve Scherer et Gavin Jones à Rome, Steve Jewkes à Milan; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français, édité par Arthur Connan)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below