May 31, 2018 / 1:23 PM / 6 months ago

USA-Plus forte hausse des dépenses des ménages en 5 mois

WASHINGTON, 31 mai (Reuters) - Les dépenses des ménages ont augmenté plus fortement que prévu en avril aux Etats-Unis, nouveau signe du regain de dynamisme de l’économie américaine au début du deuxième trimestre, tandis que les prix à la consommation ont poursuivi leur hausse régulière.

Le département du Commerce a annoncé jeudi que les dépenses des ménages avaient augmenté de 0,6% en avril, leur plus forte hausse en cinq mois. Pour mars, les données ont été révisées en hausse, à +0,5% au lieu de +0,4% annoncé auparavant.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse de 0,4% en avril. Les dépenses ont été soutenues par les achats d’essence et d’autres sources d’énergie. La consommation de services, notamment pour la maison, a augmenté de 0,5%.

La hausse des prix à la consommation s’est prolongée, avec une augmentation de 0,2% de l’indice “core” PCE, c’est-à-dire hors alimentation et énergie, pour un troisième mois d’affilée.

Sur un an, cet indice “core” PCE est en hausse de 1,8%. Cet indice des prix de base est la mesure d’inflation privilégiée par la Réserve fédérale. La banque centrale a fixé un objectif d’inflation de 2%. Les économistes s’attendent à ce que l’indice “core” PCE atteigne l’objectif de la Fed dans les mois à venir. Cette dernière devrait relever ses taux le mois prochain, après l’avoir déjà fait en mars en anticipant alors deux hausses supplémentaires cette année. Les dépenses de consommation n’ont augmenté que de 1,0% au premier trimestre aux Etats-Unis, leur rythme le plus faible en près de cinq ans.

Mais les données les plus récentes, ainsi que de bons indicateurs sur le commerce extérieur et l’activité industrielle, incitent les économistes à tabler sur une reprise de la croissance américaine au deuxième trimestre, à 3,0% en rythme annualisé, contre 2,2% au premier trimestre.

Les revenus des ménages ont eux progressé de 0,3% en avril, contre 0,2% en mars. Les salaires ont augmenté de 0,4% et l’épargne a atteint 419,6 milliards de dollars (359,4 milliards d’euros), contre 445,7 milliards en mars. Le taux d’épargne a reculé à 2,8% le mois dernier, contre 3,0% en mars.

Tableau: (Lucia Mutikani, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below