May 30, 2018 / 2:06 PM / 5 months ago

POINT MARCHÉS-Wall Street rebondit, les doutes sur l'Italie s'éloignent

* Les indices new-yorkais en territoire positif à l’ouverture

* Rebond après le net repli de mardi, l’énergie monte

* La croissance du PIB américain revue à la baisse au T1

* Les prévisions de Michael Kors déçoivent

par Laetitia Volga

30 mai (Reuters) - La Bourse de New York reprend des couleurs mercredi après avoir nettement reculé la veille sur fond de crise politique italienne et de baisse des valeurs bancaires, la hausse du secteur énergétique compensant des indicateurs macroéconomiques ressortis mitigés.

Une demi-heure après le début des échanges, l’indice Dow Jones gagne 108,26 points, soit 0,44%, à 24.469,71 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,52% à 2.703,78 points et le Nasdaq Composite prend 0,43% à 7.428,61 points.

Les places boursières européennes rebondissent également - à l’exception du CAC 40 - alors que les discussions pour former un gouvernement et trouver une solution à la crise politique en Italie montrent de faibles signes d’amélioration mercredi.

La Bourse de Milan, qui a lâché plus de 12% en dix séances, gagne 1,36% et le dix ans italien revient à 2,918% après un pic à 3,388% la veille.

Sur le marché des changes, l’euro reprend 0,67% à 1,1615 dollar, après être tombé jusqu’à 1,1506 mardi.

Sur le front macroéconomique, la croissance de l’économie des Etats-Unis au premier trimestre a été légèrement moins forte qu’annoncé initialement, selon la deuxième estimation publiée mercredi par le département du Commerce.

L’indice des prix “core PCE”, très prisé par la Réserve fédérale (Fed) comme mesure de l’inflation, est ressorti en hausse de 2,3%, contre 2,5% en première estimation.

L’indicateur a eu pour seule répercussion notable une légère réduction des gains du rendement des Treasuries à dix ans qui gagne encore sept points de base après avoir touché mardi un plus bas de sept semaines, à 2,759%.

Les chiffres moins bons que prévu de l’enquête mensuelle ADP sur l’emploi privé ont très brièvement accentué le repli du dollar face à un panier de devises de référence.

L’indice dollar cède 0,45% pour s’éloigner d’un plus haut de six mois touché la veille.

Les investisseurs attendent désormais la publication à 18h00 GMT du “livre beige” de la Fed.

MICHAEL KORS, DERNIER DU S&P-500

Au moment de l’ouverture de Wall Street, les Bourses européennes, hormis le CAC parisien, évoluent en hausse: le Dax prend 0,44%, le Footsie gagne 0,06% et le CAC 40 perd 0,59%, lesté par le recul de Vivendi (-3,6%).

Aux valeurs américaines, HP affiche un gain de 2,86% après avoir annoncé un chiffre d’affaires supérieur aux attentes au deuxième trimestre grâce à une progression des ventes de PC, ce qui amené le groupe à relever sa prévision de bénéfice annuel.

Salesforce avance de plus de 2% après avoir fait état d’un bénéfice trimestriel meilleur que prévu et d’un relèvement de ses prévisions annuelles.

Dans le rouge, le fabricant américain de sacs à main et autres accessoires de mode Michael Kors enregistre la plus forte baisse du S&P et perd 11,65% après avoir prévenu mercredi que son bénéfice annuel risquait d’être largement en deçà des attentes des analystes.

Plus forte hausse sectorielle, le compartiment énergétique gagne 1,5% - ExxonMobil étant en tête du Dow - porté par la remontée des cours du pétrole.

Le prix du baril de Brent prend près de 1% pour revenir à plus de 76 dollars et le brut léger américain (WTI) évolue à 67 dollars le baril (+0,75%).

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below