May 30, 2018 / 2:21 PM / 2 months ago

GRAPHES-USA-Signal sans équivoque des taux sur la croissance, pas sur le S&P

30 mai (Reuters) - L’incertitude politique italienne a bénéficié aux obligations d’Etat américaines, traditionnelles valeurs refuge en phase de regain d’aversion pour le risque, ce qui a accentué l’aplatissement de la courbe des taux aux Etats-Unis, signe avant-coureur d’un ralentissement de l’activité.

L’économie américaine, après un ralentissement révisé mercredi à 2,2% en rythme annuel au premier trimestre contre 2,3% en première estimation, reste toutefois sur la voie d’une croissance supérieure à 3% sur la période avril-juin et de l’ordre de 3% sur l’ensemble de l’année, estime Joseph Lavorgna, économiste chez Natixis.

Mais il souligne que l’aplatissement de la courbe des taux, illustré par la réduction de l’écart entre les rendements à dix ans et à deux ans, est annonciateur d’un ralentissement sensible de l’activité à l’horizon 2020.

Au cours des trente dernières années, les pics et les creux de la courbe des taux ont précédé ceux de l’activité de deux ans environ, note-t-il.

L’aplatissement de la courbe des taux, amorcé au quatrième trimestre 2013, s’est sensiblement accéléré depuis un an.

La détente des taux longs et la perspective d’une nouvelle hausse de taux directeurs par la Réserve fédérale (Fed) le mois prochain a ramené l’écart des rendements à 10 ans et 2 ans sous les 45 points de base.

Au vu du ralentissement de l’activité que cette évolution annonce, Joseph Lavorgna estime que les responsables monétaires américains seraient bien inspirés de faire une pause pendant une période prolongée dans la hausse des taux après le nouveau durcissement attendu lors de la réunion de politique monétaire de la Fed des 12 et 13 juin.

Pour autant, l’aplatissement de la courbe des taux et la perspective d’un ralentissement de la croissance ne se traduisent pas immédiatement par une baisse de Wall Street.

“L’aplatissement de la courbe des taux a en réalité plutôt un effet haussier sur les actions”, relèvent les économistes de TS Lombard.

“Historiquement, la performance des actions a été positive quand la courbe des taux s’est aplatie, les deux étant corrélées négativement”, ajoutent-ils.

La période 2008-2017 a, selon eux, constitué une exception en raison de l’ancrage des taux courts à des niveaux proches de zéro par la banque centrale américaine tandis que les taux longs évoluaient au gré des anticipations de reflation.

Sources :

* A chart for your thoughts... The Treasury yield curve is sendind an ominous message about future economic activity. Natixis. 29 mai 2018.

* Markets : Equities still the better choice. TS Lombard. 20 mai 2018

Marc Joanny, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below