May 25, 2018 / 1:00 PM / 7 months ago

SNCF-Philippe confirme un "engagement sans précédent" sur la dette

PARIS, 25 mai (Reuters) - Edouard Philippe a confirmé vendredi la promesse de reprendre 35 milliards d’euros de dette de la SNCF d’ici à la fin du quinquennat, “un engagement sans précédent de la nation” qui ne sera pas financé par un impôt spécifique.

Cette opération se fera en deux temps, à raison de 25 milliards d’euros en 2020 et de 10 milliards d’euros en 2022, a précisé le Premier ministre lors d’une déclaration prononcée à l’issue de rencontres avec les syndicats du ferroviaire.

“Avec cette reprise, la SNCF sera allégée d’une très grande partie du poids de la dette et elle regagnera des marges de manoeuvre financières pour l’avenir”, a-t-il ajouté. “Dès 2020, elle pourra se financer sans difficulté comme toutes les entreprises, en 2022 (...), elle sera à l’équilibre.”

Pour se prémunir contre tout nouveau gonflement de la dette, l’exécutif compte introduire une “règle d’or” visant à empêcher de nouveaux déséquilibres dans les comptes de la compagnie.

Avec cette annonce, accompagnée de la promesse d’investissements supplémentaires de l’Etat, le gouvernement espère trouver une issue à la grève qui a débuté le 3 avril à l’appel de la CGT, de l’Unsa, de la CFDT et de Sud.

Une fois qu’elle sera définitivement votée au parlement, la réforme “s’appliquera à tout le monde”, a dit Edouard Philippe. (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below