May 24, 2018 / 9:33 PM / 2 months ago

LEAD 1-Facebook étend des protections du RGPD européen au monde entier

(Actualisé avec déclarations de Mark Zuckerberg à Viva Technology)

PARIS, 24 mai (Reuters) - Facebook a annoncé jeudi qu’il étendait au monde entier des outils de protection de la vie privée de ses utilisateurs mis au point dans le cadre du règlement de l’Union européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), qui ne s’appliquera cependant dans sa globalité qu’aux Européens.

Ce nouvel ensemble européen de règles, qui entre en vigueur vendredi, obligera les entreprises à se montrer nettement plus attentives à l’utilisation des données des consommateurs, tout en apportant à ces derniers de nouveaux outils pour être informés de l’utilisation de leurs données et mieux les contrôler.

Vivement critiqué depuis la révélation de l’utilisation de données de millions d’utilisateurs par la firme de marketing politique Cambridge Analytica, Facebook a indiqué jeudi que ses utilisateurs partout dans le monde auraient désormais accès aux même outils d’informations et de paramétrage de leurs données personnelles que les habitants de l’UE.

“Nous avons été clairs sur le fait que nous allons déployer le même type de contrôles que ceux mis au point en Europe avec le GDPR”, a déclaré Mark Zuckerberg à l’occasion du salon Viva Technology à Paris, où le PDG de Facebook a rencontré la veille Emmanuel Macron dans le cadre d’un sommet baptisé “Tech for Good”.

Comme en Europe depuis plusieurs semaines, les utilisateurs du réseau social ailleurs dans le monde recevront un message les invitant à prendre connaissance des données qu’ils partagent, de leur utilisation à des fins publicitaires ou encore des conditions d’utilisation de la reconnaissance faciale.

Mais alors que les utilisateurs européens devront donner leur consentement aux conditions d’utilisation de Facebook pour continuer à y accéder, ce ne sera pas le cas pour les utilisateurs dans le reste du monde.

Le RGDP, qui expose les entreprises à des amendes pouvant aller jusqu’à 4% de leur chiffre d’affaires global, ne s’appliquera dans sa globalité qu’aux utilisateurs européens du réseau social.

Le texte, qui crée aussi de nouveaux droits comme la portabilité des données, place l’Europe aux avant-postes de la régulation des données personnelles à l’ère d’internet et des réseaux sociaux et des défenseurs de la protection des données personnelles plaident pour qu’il soit appliqué dans d’autres pays.

Les députés français ont adopté mi-mai le projet de loi relatif au Réglement général sur la protection des données des résidents de l’Union européenne (RGDP) en vue de permettre son application dans l’Hexagone. (Dominique Rodriguez et Gwénaëlle Barzic, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below