May 23, 2018 / 10:26 AM / 6 months ago

Le Japon reporte l'échéance pour atteindre l'équilibre budgétaire

* Tokyo fixe une nouvelle échéance de réforme budgétaire à 2025

* Devrait dépasser le plafond des dépenses sociales

* Abe veut atténuer l’impact de la hausse de la TVA

par Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto

TOKYO, 23 mai (Reuters) - Le Japon va repousser de cinq ans à 2025 la date fixée pour atteindre l’équilibre budgétaire, selon des propositions du gouvernement et du parti au pouvoir, ce qui permettra au Premier ministre Shinzo Abe d’ouvrir le robinet des dépenses dans le but de limiter l’impact de la hausse de la TVA prévue l’an prochain.

Il devrait également lever le plafond de dépenses sociales qu’il s’était fixé pendant les trois dernières années.

Cette décision reflète les difficultés que rencontre le Japon pour assainir ses finances publiques, alors que le coût de prise en charge d’une population vieillissante continue de croître. Le report de l’équilibre budgétaire était largement attendu mais la levée du plafond des dépenses sociales l’était moins.

L’administration Abe avance déjà une série de propositions, dont une baisse de la fiscalité sur l’achat de logements, afin d’éviter que l’augmentation de la TVA, qui passera de 8% à 10% en octobre 2019, ne pèse sur la consommation des ménages.

Ces propositions de dépenses seront incluses dans le projet de budget de juin, ce qui pourrait renforcer le sentiment que le Premier ministre place la réforme budgétaire en attente pour mettre l’accent davantage sur la croissance que sur l’austérité.

Initialement Abe visait l’équilibre budgétaire en 2020. Mais il a renoncé à cet objectif en septembre après l’annonce d’élections anticipées, en s’engageant à revoir le système de redistribution pour toutes les générations.

Dans le cadre de son nouveau programme, le gouvernement va également fixer un objectif intérimaire afin de pouvoir mesurer les progrès réalisés vers l’assainissement de son budget, selon une information parue dans le journal Nikkei mercredi.

Ses objectifs intérimaires, avec une échéance fixée à 2021, seront: la baisse du ratio de dette à environ 180% du PIB et un ratio de déficit budgétaire de 3% ou moins, selon le Nikkei.

L’économie japonaise s’est contractée plus fortement que prévu en début d’année, suggérant que la croissance a atteint son apogée après avoir connu sa meilleure phase de croissance depuis des décennies, alors même que le gouvernement peine à obtenir des résultats de sa politique de relance. (Avec la contribution de Takaya Yamaguchi, Takashi Umekawa et Sumio Ito, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below