May 22, 2018 / 2:04 PM / 4 months ago

La police indienne tire sur des manifestants, au moins 9 morts

NEW DELHI, 22 mai (Reuters) - La police indienne a ouvert le feu et tué mardi neuf personnes parmi les manifestants qui réclamaient la fermeture d’une fonderie de cuivre du sud de l’Inde, accusée d’infliger des dégâts à l’environnement local, a déclaré un haut responsable de la police.

Des habitants de la ville portuaire de Thootukudi, dans l’Etat du Tamil Nadu, et des écologistes manifestent depuis plus de trois mois contre l’une des plus grandes fonderies de cuivre d’Inde, appartenant au groupe Vedanta Resources, estimant qu’elle est une source majeure de pollution et un risque pour l’industrie de la pêche de la région.

Des manifestants ont incendié mardi des véhicules et lancé des pierres en direction des policiers, ce qui a conduit ceux-ci à ouvrir le feu. “La mort de neuf personnes est confirmée”, a dit un responsable de la police, Kapil Kumar Saratkar.

L’usine de cuivre, d’une capacité de 400.000 tonnes par an, est fermée depuis plus de 50 jours et restera close au moins jusqu’au 6 juin, l’autorité locale de régulation de la pollution ne lui permettant pas d’être en activité actuellement car elle ne respecte pas les règles environnementales. (Sudarshan Varadhan; Eric Faye pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below