May 22, 2018 / 5:48 AM / 3 months ago

LEAD 1-Washington et Pékin proches d'un accord sur ZTE - sources

(Actualisé avec précisions)

par Michael Martina

PEKIN, 22 mai (Reuters) - Les Etats-Unis et la Chine sont proches d’un accord qui permettra de lever les sanctions interdisant aux compagnies américaines de vendre des pièces détachées et des logiciels à l’équipementier télécoms chinois ZTE , a-t-on appris mardi de deux sources au fait des discussions.

Par cet accord, la Chine pourrait renoncer aux droits de douane sur les importations de produits agricoles américains qu’elle avait envisagés pour répondre aux droits de douane américains sur l’acier, a précisé une de ces sources sous le sceau de l’anonymat, les négociations étant confidentielles.

Les sanctions visant ZTE ont été imposées le mois dernier par les Etats-Unis pour une durée de sept ans. Elles ont conduit l’équipementier chinois, accusé par Washington d’avoir illégalement livré des produits américains à l’Iran et la Corée du Nord, à interrompre en grande partie ses activités.

Les Etats-Unis et la Chine ont convenu la semaine dernière, au cours de discussions à Washington, de prendre des mesures pour éviter une guerre commerciale, promettant de poursuivre leur dialogue afin que Pékin importe davantage de produits agricoles et énergétiques américains.

Selon une des sources interrogées par Reuters, un accord de principe a été conclu sur ZTE entre le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le vice-Premier ministre chinois Liu He.

D’après la deuxième source, ZTE pourrait être contraint de procéder à des changements importants dans son équipe dirigeante et son conseil d’administration.

L’accord sur ZTE sera probablement finalisé avant ou pendant la visite du secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross en Chine la semaine prochaine, ajoutent les deux sources.

Pékin a exigé que le problème ZTE soit réglé avant d’aborder des négociations commerciales plus larges, précisent-elles.

Le président américain Donald Trump avait déclaré la semaine dernière qu’il collaborait avec son homologue chinois Xi Jinping pour permettre à ZTE de reprendre ses activités.

Vivement critiqué par les parlementaires, républicains comme démocrates, Trump s’est justifié en déclarant que l’équipementier télécoms chinois était un client important pour les fournisseurs américains de pièces détachées.

Comme les autres grands équipementiers télécoms, ZTE s’appuie sur des fournisseurs américains tels que Qualcomm ou Intel pour une bonne partie des composants utilisés dans ses smartphones et ses équipements de réseaux. (Avec Se Young Lee, Jean Terzian et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below