May 16, 2018 / 12:55 PM / in 7 months

La justice belge refuse l’extradition de trois indépendantistes catalans

BRUXELLES, 16 mai (Reuters) - La justice belge a refusé mercredi la demande d’extradition formulée par l’Espagne contre trois indépendantistes catalans pour leur rôle dans le référendum du 1er octobre dernier sur l’indépendance de la Catalogne.

Toni Comin, Meritxell Serret et Lluis Puig étaient recherchés par la justice espagnole pour désobéissance et rébellion du fait du référendum, considéré comme illégal par la justice espagnole, mais également pour des faits de détournement de fonds publics.

Selon la décision du tribunal bruxellois, les mandats d’arrêts européens, émis, abandonnés puis réinstaurés par Madrid, ne sont pas valides.

L’Espagne a émis des mandats d’arrêts contre plusieurs personnalités séparatistes catalanes, dont l’ancien président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont.

Ce dernier s’était réfugié en Belgique, puis a été interpellé dans le Land de Schleswig-Holstein en Allemagne le 25 mars en vertu d’un mandat d’arrêt espagnol avant d’être remis en liberté en avril contre le versement d’une caution.

Lors d’une conférence de presse organisée à Berlin avec Puigdemont, le nouveau président de la Généralité de Catalogne, Quim Torra, a demandé mardi au pouvoir central espagnol de renoncer à administrer directement la province et a demandé l’ouverture de discussions avec Madrid.

Robert-Jan Bartunek Arthur Connan pour le service français, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below