May 16, 2018 / 12:35 PM / 5 months ago

France-L'utilisation de palme dans une raffinerie Total encadrée

PARIS, 16 mai (Reuters) - Le gouvernement a fixé une limite de 75% d’utilisation d’huiles végétales brutes, dont la très décriée huile de palme, à la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), appartenant à Total qui a reçu mercredi l’autorisation d’exploitation.

Cette ancienne raffinerie reconvertie dans la production de biocarburants est autorisée traiter chaque année jusqu’à 450.000 tonnes d’huile végétale brute, le reste provenant essentiellement d’huiles usagées et de graisses animales.

Les ONG Greenpeace et Les amis de la terre avaient dénoncé le mois dernier un projet considéré comme dangereux pour l’environnement du fait de l’exploitation d’huile de palme, dont la production entraîne une déforestation massive de certaines régions d’Asie.

Compte tenu de son impact sur l’environnement, “le projet de la Mède doit donner la priorité au recyclage des huiles usagées, et dans ce cadre l’Etat a fixé à Total comme objectif d’utiliser au moins 25 % de matières premières issues du recyclage des huiles”, peut-on lire dans un communiqué du ministère de la Transition écologique.

“Au-delà de cette obligation, le gouvernement fixe à Total l’objectif de réduire autant que possible l’approvisionnement en huiles végétales brutes, et notamment en huile de palme, afin de consommer des quantités inférieures aux 450.000 tonnes que l’usine est autorisée à utiliser”, lit-on également.

Le ministère précise que les discussions sur le sujet se poursuivent.

Dans un communiqué distinct, Total s’engage à limiter l’approvisionnement en huile de palme brute à moins de 50% des volumes de matières premières qui seront traitées sur le site, soit 300.000 tonnes au maximum par an.

“Cet engagement a été rendu possible grâce aux efforts réalisés pour développer et favoriser l’utilisation de produits issus de l’économie circulaire et notamment le recyclage de graisses animales qui pourront représenter au moins 100.000 tonnes par an”, écrit le groupe dans son communiqué.

Le site de La Mède, décrit par Total comme “la première bioraffinerie française de taille mondiale”, doit produire 500.000 tonnes de biodiesel par an. (Simon Carraud avec Benjamin Mallet, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below