April 7, 2018 / 12:32 PM / 2 months ago

Le M5S s'aligne sur l'objectif de déficit du gouvernement sortant de gauche

MILAN, 7 avril (Reuters) - Luigi Di Maio, le dirigeant du Mouvement 5 Etoiles (M5S), affirme dans une interview publiée samedi par La Repubblica que son parti va proposer un programme budgétaire visant à maintenir le déficit autour de 1,5% du PIB, conforme à l’objectif du gouvernement sortant que dirige le Parti démocrate (PD).

Le M5S est devenu avec 32% des voix le premier parti d’Italie à la faveur des législatives du 4 mars dernier sans pour autant décrocher de majorité au Parlement.

Acteur incontournable des tractations en cours pour doter l’Italie d’un nouveau gouvernement, Di Maio a proposé cette semaine au PD et à la Ligue de Matteo Salvini un “contrat de gouvernement” à l’allemande.

Lors de la campagne électorale, le mouvement fondé en 2009 par Beppe Grillo avait prôné une politique de relance des dépenses sociales et de baisse des impôts financée par un relèvement du déficit budgétaire.

Depuis le vote, il a atténué cette position. Dans l’interview accordée à La Repubblica, Di Maio annonce samedi que le M5S entend désormais “maintenir le déficit budgétaire à 1,5%”.

Le dernier budget préparé par le gouvernement sortant, que dirigeait le Parti démocrate (centre gauche), prévoit pour cette année un déficit de 1,6%, contre 2,3% en 2017.

Di Maio exhorte par ailleurs le Parti démocrate, sorti affaibli du scrutin, à revenir sur sa volonté affichée de retourner dans l’opposition.

“On nous a demandé de donner à notre pays un gouvernement, mais chacun a une responsabilité pour contribuer à régler les problèmes des gens et à faire montre d’un sens de la responsabilité”, souligne le dirigeant 5 Etoiles.

“Je ne renie pas nos idées, mais c’est l’heure de la responsabilité”, insiste-t-il.

Son appel à un “contrat de gouvernement” vise aussi la Ligue, formation eurosceptique et anti-immigration de Matteo Salvini, lequel refuse de rompre avec Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi avec lequel il se présentait en coalition au scrutin du 4 mars.

“Le seul gouvernement que je juge possible est un gouvernement de coalition entre la droite unie et le M5S”, a déclaré Salvini vendredi sur l’antenne de la Rai.

Le président de la République, Sergio Mattarella, a bouclé jeudi un premier tour de consultations avec les représentants de la classe politique sans pouvoir faire émerger de signes d’accord en vue d’une coalition. De nouvelles consultations auront lieu la semaine prochaine.

Mais des sources politiques disent ne s’attendre à aucun déblocage avant les élections régionales prévues à la fin du mois qui devraient empêcher les dirigeants des partis d’accepter dans l’intervalle des compromis potentiellement délicats. (Agnieszka Flak avec Crispian Balmer à Rome Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below