April 5, 2018 / 8:32 AM / 7 months ago

BOURSE-OSE Immunotherapeutics s'envole après son accord avec Boehringer Ingelheim

PARIS, 5 avril (Reuters) - La société de biotechnologie OSE Immunotherapeutics bondit jeudi matin en Bourse de Paris après l’annonce d’un accord de coopération dans l’immuno-oncologie avec le groupe allemand Boehringer Ingelheim, qui pourrait lui rapporter jusqu’à 1,1 milliard d’euros en cas de succès.

Le titre gagne 42,41% à 4,97 euros vers 10h27, de très loin la plus forte hausse de l’indice CAC des petites et moyennes capitalisations, qui progresse de 1,67%, et les volumes d’échanges atteignent plus de 32 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

A ce niveau de cours, OSE Immunotherapeutics, cotée depuis 2015, affiche une capitalisation d’un peu plus de 70 millions d’euros.

La société a dévoilé mercredi un accord mondial de coopération dans l’immuno-oncologie qui vise à développer en commun un nouvel “inhibiteur de point de contrôle” visant à renforcer l’immunité antitumorale dans le traitement de tumeurs avancées. L’anticorps monoclonal concerné, OSE-172, est actuellement en phase de développement préclinique avancé.

OSE pourrait recevoir jusqu’à 1,1 milliard d’euros si toutes les étapes prévues par l’accord sont atteintes, a-t-elle précisé.

“Le montant ainsi que les conditions obtenus sont rares à ce stade de développement”, souligne Invest Securities, qui salue “une visibilité financière sensiblement renforcée et un nouveau partenaire de choix”. L’intermédiaire, déjà à l’achat sur la valeur, a porté son objectif de cours de 8,0 à 11 euros.

De son côté, Portzamparc a relevé son objectif de 9,70 à 11,20 euros en parlant d’une “excellente nouvelle qui démontre une fois de plus l’expertise de la société en immunothérapie et sa capacité à développer des produits qui intéressent les grands groupes pharmaceutiques” et en rappelant qu’OSE a déjà noué des partenariats avec Janssen et Servier.

En Bourse, OSE Therapeutics accusait avant l’envolée de ce jeudi un repli de 9,35% depuis le début de l’année après une chute de 45,6% en 2017.

Le titre avait perdu près du quart de sa valeur sur la seule séance du 26 juin dernier après l’arrêt du recrutement de nouveaux patients pour un essai du Tedopi, actuellement en phase d’essai clinique dans le traitement du cancer du poumon avancé. Le recrutement de patients a été de nouveau autorisé le mois dernier.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below