April 3, 2018 / 1:25 PM / 6 months ago

France-Le statu quo à la SNCF n'est pas acceptable, répète Philippe

PARIS, 3 avril (Reuters) - Le “statu quo” à la SNCF n’est pas acceptable, a déclaré mardi Edouard Philippe, qui a souligné respecter le droit de grève tout en appelant à prendre en considération “les millions de Français qui veulent aller à leur travail”.

Une grève intermittente à la SNCF contre la réforme de l’entreprise publique a débuté mardi, entraînant de fortes perturbations.

“Le statu quo dans lequel nous sommes installés n’est pas acceptable”, a déclaré le Premier ministre lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. “Des engagements publics considérables sont versés année après année pour faire en sorte que le dispositif ferroviaire fonctionne. C’est 14 milliards de transferts d’argent public qui se dirigent chaque année vers la SNCF, Etat plus régions”, a-t-il rappelé.

“Au fur et à mesure que nous augmentons l’argent qui est versé à la SNCF, la qualité du service public se dégrade.”

“Je respecte les grévistes car le droit de grève est un droit constitutionnellement garanti. (...) Mais si les grévistes doivent être respectés, les millions de Français qui veulent aller à leur travail parce qu’ils n’ont pas le choix, parce qu’ils veulent aller travailler, doivent également être respectés”, a conclu Edouard Philippe. (Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below