March 10, 2018 / 1:16 PM / 8 months ago

LEAD 1-Macron ouvre une "nouvelle ère" du partenariat avec l'Inde

* Renforcer le partenariat stratégique entre la France et l’Inde

* La France veut devenir premier partenaire européen

* 13 milliards d’euros de contrats, avancée du projet d’EPR (Actualisé avec déclaration conjointe, déplacement)

NEW DELHI, 10 mars (Reuters) - Emmanuel Macron a salué samedi l’ouverture d’une “nouvelle ère” du partenariat stratégique lancé il y a vingt ans entre la France et l’Inde, marqué par une coopération renforcée en matière de défense, de lutte contre le terrorisme et le changement climatique.

Après avoir accueilli vendredi le chef de l’Etat français à son arrivée sur le tarmac de l’aéroport militaire de New Delhi, le Premier ministre indien Narendra Modi a salué samedi un partenariat entre deux nations partageant la même vision du monde, héritières des mêmes valeurs.

“Qu’il s’agisse de l’environnement, de la sécurité et des ressources navales, de la liberté de navigation et de survol, nous sommes résolus à rendre plus fort notre partenariat sur tous ces fronts”, a-t-il déclaré, “nous considérons la France comme l’un de nos alliés de les plus fiables”.

Emmanuel Macron a souligné pour sa part: “Nos intérêts sont alignés, d’abord contre le terrorisme, c’est l’axe structurant de la nouvelle dynamique que nous donnons à notre partenariat stratégique”.

Le président français a évoqué des mesures de coopération sur la lutte contre la radicalisation sur les réseaux sociaux et sur le financement du terrorisme.

“Une partie forte de notre sécurité, de notre avenir et de la stabilité du monde se joue dans la stabilité de l’Ocean indien”, a dit le chef de l’Etat, citant au titre du partenariat des exercices navals et aériens conjoints de la France et de l’Inde, des escales dans des bases respectives et un partenariat des agences spatiales dans le cadre d’actions de surveillance maritime.

Deuxième axe de l’alliance franco-indienne, la coopération en matière d’énergie verte culminera dimanche avec le premier sommet de l’Alliance solaire internationale co-présidé par le président français et le Premier ministre indien, une initiative lancée en marge de la COP21 pour doter les pays tropicaux d’importantes capacités solaires.

Dans le cadre d’une coopération culturelle et scientifique accrue, le président de la République entend en outre doubler le nombre d’étudiants en France d’ici deux ans.

13 MILLIARDS D’EUROS DE CONTRATS

“Soyez vous-mêmes, soyez fiers de ce que vous êtes”, a déclaré Emmanuel Macron lors d’une rencontre avec des étudiants conclue par un selfie de groupe. “Vous avez quelque chose à inventer: l’environnement actuel n’est pas soutenable.”

Le chef de l’Etat a offert en outre à Narendra Modi la première traduction directe en français de la bhagavad gita, écrit fondamental de l’hindouisme, dans l’édition de 1922 du spécialiste français Émile Sénart.

“Le sens de ce déplacement, c’est de faire de l’Inde notre premier partenaire stratégique de la région et je souhaite que la France soit votre premier partenaire stratégique en Europe”, a-t-il déclaré. Cette place est pour le moment occupée par le Royaume-Uni, tandis que la France oscille autour de la 20e place des fournisseurs de l’Inde.

Sur le front commercial, des entreprises françaises et indiennes ont signé pour 13 milliards d’euros de contrats et accords à l’occasion de la visite présidentielle en Inde, pour des investissements prévus autour de 200 millions d’euros.

Emmanuel Macron a salué les accords et textes cadres conclus.

“Nous sommes l’un et l’autres attachés aux équilibres du commerce international. Nous partageons la même volonté d’éviter toute guerre commerciale, de préserver les équilibres, évidemment défendre nos intérêts dans le cadre international et les règles de l’OMC mais d’éviter toute escalade qui serait nocive pour nos économies”, a déclaré le président de la République.

En parallèle de ces contrats et accords, EDF a signé un “accord industriel” avec l’électricien national Nuclear Power Corp of India (NPCIL) “en vue de la mise en oeuvre de six réacteurs nucléaires” à Jaitapur, dans l’ouest du pays.

Emmanuel Macron et Narendra Modi ont réaffirmé l’objectif de débuter les travaux à Jaitapur fin 2018 et ont encouragé EDF et NPCIL à “accélérer les négociations contractuelles”, à l’heure où EDF négocie depuis des années la construction de ces EPR.

“Une fois achevé, le projet de Jaitapur constituera la plus grande centrale nucléaire du monde avec une capacité totale de 9,6 GW”, soulignent-ils dans une déclaration conjointe. (Julie Carriat et Michel Rose à Paris, avec le bureau de Reuters à New Delhi, édité par Jean-Stéphane Brosse et Pierre Sérisier)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below