March 9, 2018 / 8:43 AM / 2 months ago

Musk interpelle Trump sur les règles commerciales chinoises

WASHINGTON/SHANGHAI, 9 mars (Reuters) - Elon Musk, fondateur et patron de Tesla, a exhorté sur Twitter Donald Trump à dénoncer les règles commerciales de la Chine dans le secteur automobile, qui limitent la propriété étrangère de coentreprises sur le territoire chinois et imposent de fortes barrières douanières sur les véhicules importés.

Cette interpellation publique intervient au moment même où le président américain, qui a fait du rééquilibrage des relations commerciales avec la Chine l’un de ses chevaux de bataille, a imposé des barrières douanières sur les importations d’acier et d’aluminium aux Etats-Unis.

Dans une série de messages sur Twitter publiés jeudi, Elon Musk se dit “contre les taxes sur les importations en général”. “Mais les règles actuelles rendent les choses très difficiles. C’est comme participer à une course des Jeux olympiques avec des chaussures lestées de semelles de plomb”, écrit-il.

Tesla est désireux de construire des voitures en Chine, premier marché automobile mondial, mais ses négociations avec les autorités chinoises sont difficiles en raison notamment de la volonté d’Elon Musk de conserver le plein contrôle d’éventuelles usines dans ce pays.

“Aucun constructeur automobile américain n’est autorisé à posséder ne serait-ce que 50% de ses propres usines en Chine mais il y a au moins cinq constructeurs automobiles d’EV (véhicules électriques-NDLR) de propriété chinoise à 100% aux Etats-Unis”, écrit le directeur général de Tesla dans un autre tweet.

Le constructeur américain de véhicules électriques “a soulevé ce problème auprès de la précédente administration et il ne s’est rien passé”. “Je veux seulement une issue juste, idéalement avec des barrières/règles équitablement modérées. Rien de plus. J’espère que cela ne paraît pas excessif”, écrit Elon Musk.

En annonçant jeudi des barrières douanières sur l’acier, Donald Trump a cité l’un des tweets du patron de Tesla et déclaré que les constructeurs automobiles américains n’étaient pas traités de manière équitable dans le cadre du commerce mondial.

“(Les responsables politiques) le savent depuis des années et n’ont jamais rien fait. Cela doit changer”, a dit le président américain. “Nous voulons seulement de l’équité.”

Les autorités chinoises n’ont pas répondu dans l’immédiat aux demandes de réaction aux déclarations d’Elon Musk.

Ce dernier a souligné sur Twitter qu’une voiture américaine “allant en Chine paie 25% de taxe d’importation mais une voiture chinoise qui vient aux Etats-Unis ne paie que 2,5%, une différence de 1 à 10”. (David Shepardson, avec Adam Jourdan, la rédaction de Shanghai et Norihiko Shirouzu à Pékin Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below