March 8, 2018 / 5:27 PM / 5 months ago

REACTIONS d'analystes et de gérants aux annonces de la BCE

PARIS, 8 mars (Reuters) - Réactions d’analystes et de gérants à la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne, qui a renoncé jeudi à son engagement à augmenter si nécessaire le montant mensuel de ses rachats d’actifs, effectuant ainsi un petit pas vers l’arrêt de cette mesure non conventionnelle.

ERIC BOURGUIGON, DIRECTEUR GÉNÉRAL DÉLÉGUÉ DE SWISS LIFE ASSET MANAGEMENT FRANCE

“Lors de la séance de questions-réponses qui a suivi la diffusion du communiqué de la BCE, Mario Draghi s’est montré plutôt optimiste sur l’activité économique mais n’a pas caché que les perspectives d’inflation n’avaient pas fondamentalement changé.

“L’abandon de toute référence à un renforcement du programme d’achats de titres constitue cependant une nouvelle étape dans le processus qui conduira à l’arrêt de ce programme. Il ouvre la porte à l’annonce d’un calendrier de retrait plus précis lors de la réunion de juin de la BCE.

“Finalement, cette réunion confortera quelque peu les partisans d’un resserrement de la politique de la BCE et rassurera ceux qui au contraire souhaitent le maintien d’une politique monétaire accommodante. Elle devrait donc se traduire par des mouvements de marchés limités.”

ANTOINE LESNÉ, DIRECTEUR DE LA STRATÉGIE SPDR ETF DE STATE STREET GLOBAL ADVISORS

“Cette réunion ne devait pas être particulièrement surprenante mais les nuances apportées aux propos concernant les rachats d’actifs étaient clairement attendues.

“La faiblesse générale de l’inflation continue de justifier prudence et patience dans l’approche adoptée, alors que les prévisions des experts de la BCE sont revues légèrement à la hausse. La prise en considération du recul des risques à la baisse devrait signifier que la normalisation de la politique monétaire se met graduellement en place.”

CHARLES ST-ARNAUD, STRATÉGISTE EN INVESTISSEMENT CHEZ LOMBARD ODIER IM

“Tel que largement attendu, la BCE a maintenu les paramètres de sa politique monétaire inchangés lors de la réunion d’aujourd’hui. Le principal changement étant dans le communiqué accompagnant la décision, supprimant son engagement d’augmenter la taille de son programme d’achat d’actifs si cela devenait nécessaire. Nous considérons que ce changement aurait dû survenir plus tôt, car les risques à la baisse sur la croissance se sont considérablement réduits au cours des derniers mois. De plus, nous pensons que cette modification est un pas de plus vers la normalisation de la politique monétaire, rendant le biais de politique neutre et clair. Ce changement ouvre la porte à la BCE pour faire allusion à une fin du programme d’achat d’actifs en septembre à la réunion de juin (ce que nous anticipons).”

NEIL WILSON, ANALYSTE SENIOR DE MARCHÉ, ETX CAPITAL

“Il était temps. Les décideurs de politique monétaire ont enfin remarqué que l’économie de la zone euro était en pleine expansion. La BCE a finalement supprimé le biais accommodant de son communiqué, comme cela était largement anticipé. Elle a enlevé la référence à l’augmentation de la taille du QE mais a maintenu la référence à une éventuelle prolongation de son programme de rachat d’actifs au-delà de septembre 2018, ce qui suggère que le QE sera probablement prolongé après cette date. L’hypothèse la plus probable serait une décélération rapide sur trois mois avec un arrêt en décembre.”

Voir aussi :

La BCE n’évoque plus d’augmentation de ses rachats d’actifs

Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

Patrick Vignal, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below