March 5, 2018 / 11:45 AM / 7 months ago

Les USA prendront des parts de marché à l'Opep d'ici cinq ans-AIE

* Les USA se rapprochent de l’autosuffisance

* L’Opep lutte pour augmenter sa production

* L’AIE voit une solide croissance de la demande en 2023

par Ron Bousso et Dmitry Zhdannikov

LONDRES, 5 mars (Reuters) - Le pétrole de schiste américain devrait voir sa production bondir au cours des cinq prochaines années et gagner des parts de marché au dépens de l’Opep et permettre aux Etats-Unis de devenir presque auto-suffisants, a déclaré lundi l’Agence internationale de l’Energie (AIE).

L’accord d’encadrement de la production mis en place par le cartel emmené par l’Arabie saoudite, avec d’autres pays comme la Russie, pour rééquilibrer le marché mondial a permis d’améliorer les perspectives de tous les autres producteurs grâce à la hausse des prix du brut, explique l’agence.

En conséquence, la production américaine a enregistré une forte croissance au cours de l’année qui vient de s’écouler et devrait croître de 2,7 millions de barils par jour (bpj) à 12,1 millions de bpj d’ici 2023.

La production de liquides de gaz naturel progressera elle d’un million de bpj pour atteindre 4,7 millions de bpj d’ici 2023.

Avec une production globale de près de 17 millions de bpj en 2023, contre 13,2 millions en 2017, les Etats-Unis seront de loin le premier producteur mondial de produits pétroliers liquides.

“Les Etats-Unis vont marquer de leur empreinte les marchés mondiaux de pétrole dans les cinq prochaines années”, a déclaré le directeur de l’AIE, Fatih Birol, dans une prévision à moyen terme.

La croissance de la production aux Etats-Unis, au Brésil, au Canada et en Norvège fera plus que répondre à celle de la demande mondiale en 2020, ajoute l’AIE.

La production des pays non-OPEP devrait augmenter de 5,2 millions d’ici 2023 à 63,3 millions de bpj, les Etats-Unis en représentant à eux seuls près de 60%.

L’OPEP À LA PEINE

En comparaison, les extractions de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) augmenteront plus lentement souligne l’AIE.

Les capacités du cartel croîtront ainsi de seulement 750.000 bpj d’ici 2023.

Avec une capacité prévue de 36,31 millions de bpj, l’Opep répondra à moins de 35% de la demande mondiale d’ici 2023, contre une part de marché habituelle de 40%.

Soutenue par la croissance en Asie et la reprise de l’industrie pétrochimique aux Etats-Unis, la demande mondiale augmentera de 6,9 millions de bpj d’ici cette date à 104,7 millions, selon l’AIE. Ce qui correspond à une hausse de la demande mondiale de 1,1% par an en moyenne.

En dépit des gains de production des pays non-Opep, l’AIE avertit que le déclin des champs pétroliers matures signifie que davantage d’investissements seront nécessaires après 2020. (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below