November 7, 2017 / 2:49 PM / 8 months ago

Plus de 1.200 comptes bancaires gelés en Arabie saoudite

DUBAI, 7 novembre (Reuters) - Les banques saoudiennes ont jusqu’ici gelé les avoirs de plus de 1.200 comptes appartenant à des particuliers ou à des sociétés dans le cadre de la vaste campagne anti-corruption lancée samedi dans le royaume, a-t-on appris mardi de sources bancaires et juridiques.

Des dizaines de membres de la famille royale, des responsables politiques et des hommes d’affaires ont été arrêtés dans le cadre de cette purge. Ils sont soupçonnés de blanchiment d’argent, de corruption, d’extorsion de fonds et d’abus de pouvoir.

Depuis dimanche, la banque centrale publie les références des comptes bancaires qui sont gelés et actualise sa liste pratiquement heure par heure, a indiqué un banquier.

Il a ajouté que si ce gel devait durer, cela pourrait avoir des conséquences négatives sur les affaires, ne serait-ce que pour le paiement des salaires et des créanciers.

Selon un autre banquier, la majorité des comptes gelés appartient à des particuliers.

Parmi les personnalités arrêtées figurent le prince Alwalid ben Talal, président de la société d’investissements Kingdom Holding, Nasser ben Akil al Tayyar, fondateur d’Al Tayyar Travel et Amr al Dabbagh, président de Red Sea International.

Les titres de ces trois sociétés, qui ont souligné que leurs activités se poursuivaient normalement, ont perdu entre 9 et 10% mardi. (Tom Arnold et Hadeel Al Sayegh, avec Katie Paul et Saeed Azhar; Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below