November 6, 2017 / 7:49 PM / a year ago

Merkel espère des progrès sous 10 jours en vue d'une coalition

BERLIN, 6 novembre (Reuters) - Angela Merkel a annoncé lundi qu’elle souhaitait que les négociations sur la constitution d’une coalition de gouvernement entrent dans leur phase principale d’ici dix jours alors que les divisions restent fortes sur la politique climatique et la question migratoire.

Depuis plusieurs semaines, les conservateurs de la CDU, les libéraux du FDP et les écologistes mènent des pourparlers préliminaires en vue de constituer une alliance dite “Jamaïque”, jaune, noire, verte, les couleurs du drapeau jamaïcain, jamais expérimentée au niveau national.

Malgré plusieurs tours de table, les positions restent pour l’instant inconciliables sur la lutte contre le réchauffement climatique, l’immigration et la politique énergétique de l’Allemagne.

“Pour moi, il est clair que sur la question des finances, le problème est de déterminer comment utiliser une marge de manoeuvre (dans le budget) afin que chacun puisse voir appliquées ses priorités tout en nous assurant d’un budget à l’équilibre”, explique la chancelière allemande dans une vidéo postée sur Facebook.

“Concernant la question de la protection climatique, les défis pris par le gouvernement fédéral sous ma direction pour 2020 ne sont pas aussi simples à relever”, reconnaît-elle.

“Le sujet qui est particulièrement important pour nous est la question de l’immigration et de l’intégration. Ce sont des questions difficiles”, poursuit-elle.

La chef du gouvernement allemand précise qu’elle souhaite que ces discussions exploratoires prennent fin le 14 novembre afin que les trois partis puissent entamer des négociations formelles qui conduisent à un cabinet de coalition.

Le FDP et les Verts s’accusent mutuellement de mauvaise volonté et se rejettent la responsabilité de l’absence de progrès.

“En traînant les pieds sur la protection du climat, le FDP fait le jeu de ceux qui nient l’existence d’un changement climatique comme Trump. Il faut en finir avec le manque de sérieux”, a déclaré Simone Peter, présidente des Grünen devant la presse.

Pour Christian Lindner, chef de file des libéraux, les grands travaux pour trouver un terrain d’entente ne font que commencer. “Il n’y a pas eu de tentatives de rapprochement au cours des deux dernières semaines parce qu’il n’y avait pas d’objectif”, a-t-il dit. “Nous attendons de passer à la phase où il va falloir passer aux faits et aux objectifs à harmoniser, ou pas, comme cela pourrait être le cas”, a-t-il ajouté.

Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below