November 7, 2017 / 9:54 AM / 7 months ago

AVANT-PAPIER-Macron inaugure le Louvre Abou Dhabi en pleine crise régionale

* La crise entre l’Arabie saoudite et l’Iran pèse

* Une conférence sur le financement du terrorisme ?

* Le Louvre Abou Dhabi ouvre ses portes le 11 novembre

PARIS, 7 novembre (Reuters) - Emmanuel Macron se rendra mercredi et jeudi aux Emirats arabes unis pour inaugurer le Louvre Abou Dhabi, en pleine montée des tensions entre les deux grandes puissances régionales, l’Arabie saoudite et l’Iran.

Après l’interception samedi près de Ryad d’un missile balistique tiré du Yémen, les autorités saoudiennes ont accusé les Iraniens, soutiens des rebelles chiites houthis, et fermé tous les accès au Yémen.

Lors du même week-end, le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé sa démission depuis de la capitale saoudienne, disant craindre pour sa vie et accusant l’Iran et le Hezbollah de semer la discorde.

Saad Hariri se trouve en ce moment à Abou Dhabi, où il doit s’entretenir avec le prince héritier des Emirats arabes unis, Mohamed bin Zayed al Nahyan, rapportent mardi la chaîne Future TV, propriété de la famille Hariri, et la chaîne Al Arabiya.

L’Arabie saoudite a estimé lundi que le Liban lui avait déclaré la guerre en raison de ce qu’elle considère comme des agressions du Hezbollah, soutenu par l’Iran.

Par la voix du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, les autorités françaises ont soutenu à la fois l’Arabie saoudite, après le tir du missile, et le Liban, en rappelant l’attachement de la France à la souveraineté du pays.

Simultanément, le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed ben Salman, a ordonné une spectaculaire vague d’arrestations pour corruption touchant les plus hauts cercles de la famille royale et des milieux d’affaires.

ENTRETIENS MULTIPLES DE MACRON

Parallèlement, la crise diplomatique perdure entre le Qatar et quatre Etats arabes - Emirats arabes unis, Arabie saoudite, Egypte et Bahreïn - qui ont rompu leurs relations avec l’émirat en juin en lui reprochant sa proximité avec l’Iran.

Aux Emirats, alliés de l’Arabie saoudite, ces crises seront au coeur des discussions d’Emmanuel Macron avec ses interlocuteurs, le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohamed bin Zayed al Nahyan, mercredi, et l’émir de Dubaï, Mohamed bin Rached al Maktoum, jeudi.

La France, qui voit dans les Emirats un “partenaire de confiance”, ne veut pas prendre parti dans la lutte entre l’Iran et l’Arabie saoudite.

Emmanuel Macron réaffirmera son souhait que la crise du Qatar soit réglée dans le cadre de la médiation koweïtienne, dit-on à l’Elysée.

Paris a dit sa volonté de travailler davantage avec le Qatar dans la lutte contre le terrorisme, autre domaine de critiques des quatre Etats arabes à l’égard de Doha.

La France veut organiser début 2018 une conférence sur le financement du terrorisme, à Paris, et compte sur le soutien des Emirats arabes unis, avec qui la coopération dans ces domaines est jugée “dense et efficace”.

Sur le conflit au Yémen, Emmanuel Macron plaidera à nouveau pour l’apaisement et le dialogue, la France estimant qu’aucune solution militaire n’est possible, ajoute-t-on à l’Elysée.

COOPÉRATION ÉCONOMIQUE ET CULTURELLE

Si la coopération militaire avec les Emirats sera au menu des discussions, aucune annonce n’est attendue sur le dossier Rafale, l’avion de combat de Dassault.

D’autres contrats sont en cours de finalisation, en particulier dans l’énergie.

Emmanuel Macron et son épouse arriveront à Abou Dhabi mercredi en fin d’après-midi et se rendront au Louvre. Le président français et le prince héritier Mohamed bin Zayed al Nahyan s’exprimeront lors de la cérémonie d’inauguration.

Emmanuel Macron ira jeudi matin sur la base navale française d’Abou Dhabi, où plusieurs centaines de militaires français sont positionnées, puis à l’université Paris-Sorbonne Abou Dhabi, avant de se rendre à Dubaï pour un entretien à la mi-journée avec l’émir Mohamed bin Rached al Maktoum.

Il se rendra ensuite à l’université Zayed de Dubaï et clôturera un forum économique franco-émirien auquel devraient assister quelque 300 dirigeants économiques, avant de tenir une conférence de presse.

Il rencontrera ensuite la communauté française au lycée français Georges Pompidou, où il prononcera un discours.

Emmanuel Macron sera accompagné de Jean-Yves Le Drian, de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, du secrétaire d’Etat Benjamin Griveaux, et de chefs d’entreprise.

Le Louvre Abou Dhabi, qui ouvrira ses portes le 11 novembre, espère attirer des millions de visiteurs dans la capitale des Emirats arabes unis.

Conçu en bord de mer par l’architecte Jean Nouvel, il présentera des pièces archéologiques et des oeuvres contemporaines, qui montreront les grandes étapes du développement humain et mettront l’accent sur les liens entre les différentes cultures. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below