8 août 2017 / 16:30 / dans 2 mois

LEAD 1-Valeant réduit sa dette avant l'heure, le titre grimpe

(Actualisé avec commentaires de Papa, cours de Bourse)

8 août (Reuters) - Le laboratoire canadien Valeant Pharmaceuticals International a publié mardi des résultats meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre et annoncé une réduction anticipée de son endettement.

Le titre coté à New York bondit de 8,00% à 16,60 dollars vers 16h25 GMT, le marché faisant peu de cas d‘une révision à la baisse de l‘objectif de chiffre d‘affaires pour l‘ensemble de l‘année.

Le groupe de Laval, au Québec, a fait état d‘une perte ramenée à 38 millions de dollars (32 millions d‘euros) au deuxième trimestre, contre 302 millions un an plus tôt, cette amélioration étant due à la fois à un produit fiscal et à une hausse des revenus.

Hors éléments exceptionnels, le trimestre se solde par un bénéfice par action de 1,05 dollar, supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 94 cents.

Le chiffre d‘affaires a reculé de 7,8% à 2,23 milliards de dollars, du fait d‘une baisse des volumes et des prix de certains médicaments génériques et traitements neurologiques.

Valeant, propriétaire des lentilles de contact Bausch + Lomb, table désormais sur un chiffre d‘affaires compris entre 8,70 et 8,90 milliards de dollars pour l‘ensemble de l‘exercice, au lieu d‘une prévision précédente de 8,90-9,10 milliards.

Le groupe maintient en revanche sa prévision 2017 d‘Ebitda ajusté et dit s‘attendre à rembourser plus de cinq milliards de dollars de dette avant février 2018, ce qui le laissera sans échéance importante de maturités avant 2020.

“Cela nous apportera une flexibilité additionnelle”, a dit le directeur général Joseph Papa à Reuters.

“Nous disposons maintenant de deux ans, deux ans et demi pour nous consacrer à la croissance et à l‘investissement, et surtout pour accroître encore l‘Ebitda afin de continuer à rembourser nos dettes.”

Au 30 juin, l‘endettement à long terme de Valeant s‘élevait à 28,5 milliards de dollars.

Depuis sa prise de fonction en avril 2016, Joseph Papa s‘efforce de réduire la dette qui avait frôlé les 30 milliards de dollars sous son prédécesseur Mike Pearson suite à une frénésie d‘acquisitions. Il entend plus généralement redresser le groupe et regagner la confiance des investisseurs après la chute de son cours de Bourse qui a suivi l‘ouverture d‘enquêtes sur les méthodes comptables et commerciales de Valeant.

Le mois dernier, le groupe pharmaceutique a remboursé 811 millions de dollars de dette grâce à la vente de sa filiale de traitements oncologiques Dendreon Pharmaceuticals et il a aussi annoncé la cession d‘une autre filiale, Obagi Medical Products, pour 190 millions de dollars. En juin, c‘est iNova Pharmaceuticals qui avait été cédé pour 930 millions de dollars.

Après deux années de baisse en 2015 et 2016, l‘action Valeant affiche une hausse de 14% à ce stade de 2017. (Natalie Grover à Bangalore avec Michael Erman à New York, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below