5 août 2017 / 16:25 / dans un mois

LEAD 2-Le Mercosur suspend le Venezuela

(Actualisé avec réunion à Lima mardi)

SAO PAULO, 5 août (Reuters) - Le Mercosur a annoncé samedi la suspension du Venezuela jusqu‘au rétablissement de la démocratie dans le pays, alimentant la pression exercée sur le président Nicolas Maduro afin qu‘il démantèle la nouvelle Assemblée constituante.

La décision a été annoncée par les ministres des Affaires étrangères de l‘Argentine, du Paraguay, de l‘Uruguay et du Brésil lors d‘une réunion du Mercosur à Sao Paulo.

“Nous déclarons: Arrêtons cela ! Assez de morts, assez de répression. Il n‘est pas possible d‘infliger de telles tortures au peuple”, a déclaré le chef de la diplomatie brésilienne, Aloysio Nunes, à l‘issue de la réunion.

Les quatre pays du Mercosur ont appelé le gouvernement vénézuélien à libérer les prisonniers politiques et à lancer immédiatement une transition politique.

Le Mercosur, dont les statuts ne prévoient pas d‘exclusion définitive, fera valoir sa clause dite démocratique pour suspendre indéfiniment Caracas.

Élue il y a une semaine, l‘Assemblée constituante est dénoncée par l‘opposition comme une manoeuvre octroyant les pleins pouvoirs au chef de l‘Etat. Plusieurs pays dont les Etats-Unis ont refusé de la reconnaître.

En décembre, le bloc sud-américain de libre échange avait suspendu temporairement Caracas pour non-respect des conditions d‘appartenance.

Dominé pendant des années par des gouvernements de gauche, plutôt favorables au pouvoir en place au Venezuela, ce marché commun a rebasculé à droite avec l‘arrivée au pouvoir de nouveaux dirigeants en Argentine puis au Brésil.

Quatorze ministres des Affaires étrangères américains se réuniront mardi à Lima, au Pérou, pour discuter du Venezuela, a annoncé le chef de la diplomatie péruvienne Ricardo Luna, qui précise que le groupe est susceptible de devenir une instance permanente.

“Nous allons étudier une séquence de 14 ou 15 mesures collectives ou individuelles que nos pays pourraient prendre pour faire face à la crise”, a-t-il déclaré samedi.

La suspension du Venezuela du Mercosur n‘affectera par les relations commerciales ni les accords en matière d‘immigration avec le Mercosur, afin d‘éviter d‘aggraver la crise humanitaire, a précisé le ministre des Affaires étrangères brésilien Aloysio Nunes. (Silvio Cascione, Nicolas Delame et Julie Carriat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below