3 août 2017 / 11:41 / il y a 15 jours

La BoE maintient le statu quo, évoque une hausse de taux en 2018

LONDRES, 3 août (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu jeudi son taux directeur inchangé et revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2017 et 2018 en raison des effets du Brexit sur le pouvoir d'achat des ménages.

Le gouverneur de la BoE, Mark Carney, et les autres membres du comité de politique monétaire ont redit que les hausses de taux pourraient être un peu plus importantes que les investisseurs ne l'anticipent durant les trois prochaines années et peut-être dès l'année prochaine.

Confrontés aux incertitudes sur les conséquences du Brexit pour l'économie britannique, les responsables monétaires de la BoE ont voté à une majorité de six voix contre deux en faveur du maintien du taux d'intervention à 0,25%, conformément aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

La banque centrale britannique n'a pas non plus modifié son programme de rachats d'actifs et a dit que son programme de soutien au crédit prendrait fin comme cela était prévu en février 2018.

Après le vote plus serré de trois voix contre cinq en faveur du statu quo lors de la réunion monétaire de juin, les investisseurs avaient commencé à prendre en compte la possibilité d'une hausse du taux directeur ce mois-ci.

L'une des membres du comité de politique monétaire en faveur d'un relèvement de taux, Kristin Forbes, l'a depuis quitté.

Michael Saunders et Ian McCafferty se sont à nouveau prononcés cette fois-ci pour une hausse de taux de 25 points de base.

L'économiste en chef de la BoE, Andy Haldane, qui avait dit en juin qu'il soutiendrait vraisemblablement un relèvement dans la deuxième partie de l'année, a voté en faveur du statu quo.

Alors que l'inflation dépasse l'objectif de 2% et que la croissance ralentit, la BoE a réitéré son message sur une possible hausse de taux.

"La politique monétaire risque d'être resserrée de manière un peu plus importante sur l'horizon de la prévision que le rythme impliqué par la courbe des taux qui sous-tend les projections d'août", a prévenu la BoE, reprenant des formulations utilisées précédemment.

La BoE visait les anticipations de marché selon lesquelles les taux pourraient commencer à remonter dans le courant du troisième trimestre 2018.

Elle a délivré un message sur la situation de l'économie comparable à celui du mois de mai mais a revu en baisse ses prévisions de croissance pour 2017 et 2018.

Elle table désormais sur une croissance de 1,7% cette année contre 1,9% en mai. Pour 2018, elle s'attend à une croissance de 1,6% contre 1,7% précédemment. Le prévision pour 2019 est restée inchangée à 1,8%.

La livre sterling a cédé du terrain face au dollar et à l'euro tandis que la Bourse de Londres a accentué sa progression jeudi en réaction à ces annonces.

William Schomberg et David Miliken, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below