2 août 2017 / 11:51 / il y a 16 jours

SocGen-Oudéa aimerait régler trois litiges rapidement

PARIS, 2 août (Reuters) - Société générale aimerait pouvoir régler au prochain trimestre trois litiges, dont celui avec les autorités américaines sur des violations d'embargo, a déclaré mercredi son directeur général.

"Clairement, pour les trois litiges que nous aimerions pouvoir mettre derrière nous, le prochain trimestre", a répondu Frédéric Oudéa à une question sur ce sujet lors d'une conférence téléphonique organisée avec des analystes à l'occasion des résultats de la banque au deuxième trimestre.

Interrogé par Reuters après cette conférence, un porte-parole de Société générale a dit que la position de la banque sur ces dossiers n'avait pas changée et que l'horizon se situait toujours officiellement "dans les trimestres à venir".

Outre le dossier du respect des embargos américains, Société générale doit aussi faire face à celui des taux interbancaires et de la procédure sur le volet pénal du fonds souverain libyen aux Etats-Unis.

Société générale, qui souhaite "tourner la page" des dossiers hérités de l'époque de la crise financière, a passé une dotation additionnelle de 300 millions d'euros dans ses comptes du deuxième trimestre, portant le montant total de sa provision pour litiges à 1,9 milliard d'euros. (Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below