1 août 2017 / 11:24 / dans 4 mois

LEAD 1-L'économie allemande démarre le S2 du bon pied

par Michelle Martin

BERLIN, 1er août (Reuters) - Le nombre de chômeurs en Allemagne a baissé plus que prévu en juillet, tandis que la croissance du secteur manufacturier est restée robuste, confirmant la solidité de la première économie européenne un mois avant que la chancelière Angela Merkel ne brigue un quatrième mandat à l‘occasion des élections fédérales de septembre.

Le nombre de chômeurs a diminué de 9.000 à 2,537 millions en données CVS, alors que le consensus Reuters ne donnait que 5.000, selon les chiffres publiés mardi par l‘Office fédéral de la statistique.

Le taux de chômage est inchangé à 5,7%, le plus bas depuis la réunification de 1990 et conforme au consensus Reuters.

Les chiffres publiés lundi par l‘Office fédéral du travail ont montré que les besoins en personnel étaient à leur plus haut niveau depuis début 2005. La demande d‘embauche est plus élevée qu‘il y a un an dans tous les secteurs, excepté dans l‘éducation et le secteur public.

“Tous les indicateurs économiques montrent que cette tendance du marché de l‘emploi s‘étendra au second semestre”, explique Jörg Zeuner, économiste chez la banque KfW.

Cette diminution du nombre de chômeurs intervient alors que s‘accroît le nombre de réfugiés sans emploi, poursuit Zeuner.

L‘Allemagne a accueilli plus d‘un million de migrants au cours des deux dernières années mais l‘obstacle de la langue et le manque de compétences professionnelles ajoutés aux contraintes réglementaires ne leur ont pas permis d‘intégrer rapidement le marché de l‘emploi.

DANS LA BONNE HUMEUR

Parallèlement, l‘indice PMI manufacturier définitif, publié également mardi, témoigne d‘une solide croissance de l‘activité manufacturière en juillet, en dépit d‘un léger ralentissement par rapport au mois de juin.

Cet indice calculé par Markit s‘est élevé à 58,1 en juillet, son plus bas niveau en cinq mois, après 59,6 en juin. Il est légèrement inférieur à la première estimation qui le donnait à 58,3 mais reste nettement supérieur à 50, barre qui sépare la croissance de la contraction.

Les entreprises ont également continué à embaucher comme elles le font depuis avril 2016.

“Le secteur manufacturier allemand a au final perdu un peu de son élan en juillet”, commente Trevor Balchin, économiste de Markit. “Mais cela témoigne toujours d‘une croissance globale, cependant, le rythme de croissance de la production, des nouvelles commandes et des emplois restent historiquement tendus”.

La fédération professionnelle VDMA a fait elle état d‘une hausse de 2% réels des commandes de l‘ingénierie en juin en rythme annuel, le tassement des commandes en provenance de la zone euro étant largement compensé par la demande externe au bloc.

“Les groupes d‘ingénierie en Allemagne ont commencé le second semestre dans la bonne humeur”, commente la fédération, soulignant la hausse de 4% des contrats en termes réels au premier semestre.

La production manufacturière allemande, qui a affiché une croissance de 4,9% en mai en rythme annualisé, devrait enregistrer 3,5% de progression cette année.

Avec Emma Thomasson, Madeline Chambers et Joseph Nasr; Wilfrid Exbrayat et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below