1 août 2017 / 08:09 / dans un mois

Allemagne/Indicateurs-Nouveau recul du nombre de demandeurs d'emploi en août

BERLIN/FRANCFORT, 31 août (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

*LE NOMBRE DE CHÔMEURS A DIMINUÉ UN PEU MOINS QU‘ATTENDU EN AOÛT

31 août - Le nombre de chômeurs a baissé un peu moins qu‘attendu en août, a annoncé Destatis jeudi.

Le marché du travail allemand demeure bien orienté, ce qui constitue bonne nouvelle pour la chancelière Angela Merkel, qui briguera un quatrième mandat à l‘occasion des élections fédérales de septembre.

Le nombre de chômeurs a diminué de 5.000 à 2,532 millions en données CVS, alors que le consensus Reuters donnait une baisse de 6.000.

Le taux de chômage est inchangé à 5,7%, au plus bas depuis la réunification de 1990 et conforme au consensus Reuters.

“La tendance positive du marché du travail se poursuit”, observe Detlef Scheele, le directeur de l‘Office, dans un communiqué. “La solide croissance de l‘emploi se poursuit et la demande des entreprises pour de nouvelles embauches reste élevée.”

Tableau

* RECUL DE 1,2% DES VENTES AU DÉTAIL EN JUILLET

31 août - Les ventes au détail ont reculé nettement plus que prévu en juillet par rapport au mois précédent, annulant ainsi la forte progression, encore revue à la hausse, de juin et laissant entrevoir un moindre élan de la consommation des ménages à l‘entame du troisième trimestre.

La statistique, notoirement volatile et souvent sujette à révision, fait ressortir pour juillet une baisse de 1,2% en termes réels, selon les données publiées jeudi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un repli plus modéré de 0,4% après +1,3% en juin (+1,1% en estimation initiale).

Sur un an, les ventes au détail ont augmenté de 2,7% en juillet, après +2,6% en juin (+1,5% en estimation initiale) et un consensus de +3,5%.

La consommation est désormais le moteur de la croissance, alors que le pays reposait traditionnellement sur l‘exportation.

Tableau

* L‘INFLATION ACCÉLÈRE À 1,8% EN AOÛT, PLUS QUE PRÉVU

30 août - L‘inflation a accéléré plus que prévu en août tout en restant inférieure à l‘objectif de la Banque centrale européenne, selon des données publiées mercredi qui confirment que la reprise en Europe n‘augmente que modérément les pressions sur les prix.

L‘indice des prix à la consommation harmonisé aux normes européennes (IPCH) a augmenté de 1,8% sur un an ce mois-ci après un taux de 1,5% en juillet, a annoncé Destatis. Sur le mois, les prix ont augmenté de 0,2%.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne des hausses de 1,7% sur un an et de 0,1% sur le mois.

Le détail de l‘indice non harmonisé montre une accélération de la hausse des coûts dans l‘alimentation et l‘énergie alors que les prix des services ont moins augmenté qu‘en juillet.

Tableau

Développé

* HAUSSE INATTENDUE DU MORAL DES MÉNAGES-GFK

29 août - Le moral des ménages s‘est encore amélioré en septembre, montre une enquête de l‘institut GfK publiée mardi, ce qui conforte le scénario d‘une croissance de la première économie de la zone euro qui restera soutenue par la consommation au second semestre.

Les dépenses des ménages, soutenues par un marché du travail très dynamique, des salaires en hausse et une baisse des coûts d‘emprunt, ont dépassé les exportations comme principale source de la croissance économique en Allemagne.

L‘indice de l‘institut GfK de Nuremberg est ressorti pour le mois prochain à 10,9, le neuvième mois consécutif de hausse et marque un nouveau plus haut depuis octobre 2001.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à un indice inchangé par rapport au mois précédent à 10,8, qui constituait un sommet de près de 16 ans.

GfK a expliqué la progression surprise de l‘indice par une amélioration des anticipations de revenu qui ont progressé pour le cinquième mois consécutif, au plus haut depuis la réunification de 1990.

“La situation de l‘emploi très positive en Allemagne est et reste le facteur le plus important pour la bonne humeur du consommateur”, a déclaré Rolf Bürkl, chercheur chez GfK.

* L‘INDICE IFO RECULE MOINS QUE PRÉVU

25 août - Après avoir echaîné trois records d‘affilée, l‘indice Ifo mesurant le climat des affaires a subi une légère baisse au mois d‘août, moins prononcée que les économistes ne le craignaient.

Publié vendredi, l‘indice du moral des entrepreneurs calculé par l‘institut munichois Ifo est revenu à 115,9 contre 116,0 en juillet. Les économistes interrogés par Reuters l‘attendaient en moyenne à 115,5.

“L‘économie allemande reste sur la voie de la croissance”, estime dans un communiqué Clemens Fuest, président de l‘institut.

L‘enquête de l‘Ifo montre que les évaluations que les chefs d‘entreprises font de leur situation actuelle se sont légèrement détériorées mais que leurs perspectives à six mois ont encore progressé en août. Les sous-indices les mesurant sont ressortis à respectivement à 124,6 et 107,9, contre 125,5 (chiffre révisé) et 107,3 le mois précédent.

Les économistes avaient tablé en moyenne sur 125,0 et 106,8.

Tableau

* PIB CONFIRMÉ EN HAUSSE DE 0,6% AU T2

25 août - Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,6% au deuxième trimestre, par rapport aux trois premiers mois de l‘année, en données corrigées des variations saisonnières, a confirmé vendredi l‘Office fédéral de la statistique, en publiant un rapport détaillé sur cet indicateur.

Par rapport au deuxième trimestre 2016, la croissance du PIB a été confirmée à +0,8% en données non ajustées des variations saisonnières et à 2,1% en données ajustées.

Tableau

* LE MORAL DES INVESTISSEURS NETTEMENT TERNI

22 août - Le moral des investisseurs s‘est assombri un troisième mois d‘affilée en août, ce qui laisse supposer que les marchés anticipent un ralentissement de la première économie européenne dans les mois à venir.

L‘indice ZEW de l‘institut d‘études de Mannheim a livré mardi un indice du sentiment économique de 10,0 contre 17,5 en juillet, nettement inférieur en outre au consensus Reuters qui le donnait à 15,0.

Le sous-indice mesurant l‘évaluation de la situation économique faite par les investisseurs a lui progressé à 86,7 contre 86,4 le mois dernier, alors que le consensus Reuters le donnait en recul à 85,5.

Commentant ces chiffres, l‘institut ZEW dit qu‘ils reflètent un degré de nervosité élevé parmi les investisseurs quant à l‘évolution de la trajectoire de croissance de l‘Allemagne.

Des exportations en deçà des attentes et le développement du scandale des émissions polluantes ont contribué à cet état de fait, poursuit-il, notant toutefois que les perspectives économiques de l‘Allemagne restent relativement stables et à un niveau assez élevé.

* HAUSSE DE 0,2% DES PRIX PRODUCTEURS EN JUILLET

18 août- Les prix producteurs ont augmenté de 0,2% en juillet, une hausse supérieure aux attentes, après avoir été stables le mois précédent, selon les données publiées vendredi par Destatis.

Sur un an, la hausse ralentit à +2,3% après +2,4% en juin.

Les économistes prévoyaient en moyenne une hausse de 0,1% sur le mois et une progression de 2,2% sur un an.

Tableau

* L‘INFLATION ANNUELLE INCHANGÉE PAR RAPPORT À JUIN

11 août - Les prix à la consommation, calculés à partir de normes européennes harmonisées, ont augmenté de 0,4% en juillet par rapport à juin et de 1,5% sur un an, a dit vendredi Destatis, l‘office fédéral de la statistique, confirmant ainsi ses premières estimations fournies le mois dernier.

L‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE) est d‘une inflation légèrement en-deçà de 2% pour l‘ensemble de la zone euro. En juin, les prix à la consommation avaient augmenté de 0,2% sur un mois et progressé de 1,5% sur un an.

Calculé selon les normes nationales, la hausse de 0,4% des prix sur un mois est également confirmée pour le mois de juillet, tout comme le taux d‘inflation de 1,7% sur un an.

Tableau

* RECUL DE 2,8% DES EXPORTATIONS EN JUIN

8 août - Les exportations ont baissé plus que prévu en juin, mais leur recul a été moins important que celui des importations, ce qui permet à la première économie d‘Europe d‘accroître son excédent commercial.

En données corrigées des variations saisonnières, les exportations ont baissé de 2,8% par rapport à mai, leur plus fort repli depuis août 2015, montrent les données publiées mardi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Les importations ont, elles, reculé de 4,5%, leur baisse la plus importante depuis janvier 2009.

Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un recul de 0,3% pour les exportations et une augmentation de 0,2% pour les importations.

Avec ces derniers chiffres, l‘excédent commercial de l‘Allemagne a atteint 21,2 milliards d‘euros contre 20,3 milliards d‘euros en mai, à son plus haut niveau depuis août 2016. Le consensus était en moyenne à 21 milliards d‘euros.

En données brutes, l‘excédent des comptes courants, qui mesure le flux des biens, des services et des investissements, a avancé à 23,6 milliards d‘euros, contre 16 milliards d‘euros en mai (chiffre révisé).

Tableau

* BAISSE DE 1,1% DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN JUIN

7 août - La production industrielle a subi une contraction inattendue en juin, la première de l‘année, mais elle a progressé de 1,8% sur l‘ensemble du deuxième trimestre par rapport aux trois premiers mois de l‘année, montrent les données publiées lundi par le ministère de l‘Economie.

La baisse de 1,1% en juin fait suite à un gain de 1,2% le mois précédent. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 0,2%.

Hormis la production d‘énergie (+1,4%), toutes les autres catégories ont reculé, notamment celles des biens d‘équipement (-1,9%) et des biens intermédiaires (-1,2%).

La production s‘est reprise au début du deuxième semestre, tant dans l‘industrie que dans la construction, souligne le ministère. L‘évolution des carnets de commandes et les indicateurs du climat des affaires suggèrent que cette tendance à la hausse va se poursuivre, ajoute-t-il.

A cet égard, la hausse de 1%, deux fois plus forte que prévu, des commandes à l‘industrie annoncée vendredi pour le mois de juin est de bon augure. (ci-dessous).

Tableau

* COMMANDES À L‘INDUSTRIE EN HAUSSE DE 1% EN JUIN

4 août - Le ministère de l‘Economie a annoncé vendredi une progression de 1,0% des commandes à l‘industrie au mois de juin, un rythme supérieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

Ces commandes suggèrent que la première économie européenne va gagner en puissance au cours des mois à venir, d‘autant que les commandes de mai ont été révisées en hausse, à +1,1% contre +1,0% en première estimation.

Pour le mois de juin, les économistes avaient anticipé +0,5%.

Les commandes intérieures ont augmenté de 5,1%, tandis que les commandes à l‘exportation ont baissé de 2,0%.

Tableau

* LE NOMBRE DE CHÔMEURS A DIMINUÉ PLUS QUE PRÉVU EN JUILLET

1er août - Le nombre de chômeurs a baissé plus qu‘on ne s‘y attendait en juillet, a annoncé Destatis mardi.

Il s‘agit d‘une bonne nouvelle pour la chancelière Angela Merkel, qui briguera un quatrième mandat à l‘occasion des élections fédérales de septembre.

Le nombre de chômeurs a diminué de 9.000 à 2,537 millions en données CVS, alors que le consensus Reuters ne donnait que 5.000.

Le taux de chômage est inchangé à 5,7%, le plus bas depuis la réunification de 1990 et conforme au consensus Reuters.

“Les nouvelles du marché du travail sont positives (...) L‘emploi a encore bien progressé et la demande d‘embauche des entreprises continue d‘augmenter à un haut niveau”, observe Detlef Scheele, le directeur de l‘Office.

Tableau

Les indicateurs allemands en temps réel

Les indicateurs publiés en juillet (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below