30 juillet 2017 / 15:31 / il y a 3 mois

LEAD 1-VW-Pas d'appui du conseil à la vente de Ducati et de Renk

(Actualisé avec une source d‘Audi)

par Andreas Cremer

BERLIN, 30 juillet (Reuters) - Le projet de Volkswagen de vendre le constructeur de motocyclettes Ducati et le fabricant de transmissions pour l‘automobile Renk n‘a pas l‘aval d‘une majorité des membres du conseil de surveillance qui se sentent confirmés dans leur conviction par les solides résultats publiés jeudi dernier.

Volkswagen a passé en revue son patrimoine après avoir annoncé en juin 2016 son virage vers la voiture électrique et les nouveaux services de mobilité dans le cadre de son plan Strategy 2025.

Les représentants du personnel, qui occupent la moitié des 20 sièges du conseil de surveillance, sont opposés à une vente de Ducati et de Renk en l‘absence de motifs financiers pertinents.

“Les représentants du personnel du conseil de surveillance de Volkswagen n‘approuveront ni la vente de Ducati ni celle de Renk ou de MAN Diesel & Turbo”, a déclaré à Reuters samedi soir un porte-parole du comité d‘entreprise de VW.

“Toute personne qui a pris connaissance des résultats semestriels de VW le voit bien: nous n‘avons pas besoin d‘argent et nos filiales ne sont pas là pour être avalées par ceux qui sont à l‘affût d‘une bonne affaire”.

Volkswagen a relevé jeudi sa prévision de chiffre d‘affaires pour l‘ensemble de l‘exercice 2017 après avoir fait état de profits supérieurs aux attentes au deuxième trimestre grâce à des réductions de coûts et au lancement de nouveaux modèles à plus forte marge par sa marque VW.

Le redressement de la marque VW est jugé déterminant par les investisseurs si le premier constructeur automobile européen veut surmonter le coûteux scandale du diesel.

Même si Ducati est en fait la propriété de la filiale Audi , c‘est le conseil de surveillance de VW qui a le dernier mot en la matière. Audi s‘est refusé à tout commentaire.

Dans la mesure où la plupart des dirigeants d‘Audi ont pris trois semaines de vacances, la décision quant à poursuivre la procédure de vente ou pas attendra septembre ou octobre, a dit une source proche d‘Audi.

Cinq candidats sont sur les rangs pour Ducati, dont la famille italienne Benetton, avec des propositions variant de 1,3 à 1,5 milliard d‘euros, a déclaré une source samedi.

Les familles Porsche et Piëch, qui ont 52% des actions à droit de vote VW et quatre sièges du conseil de surveillance, ne sont pas non plus favorables à une vente de Ducati et de Renk, ont signalé deux sources de VW.

Un porte-parole de la holding familiale Porsche SE s‘est abstenu de tout commentaire.

Détenant 20% des droits de vote de VW, le Land de Basse-Saxe, où le constructeur emploie plus de 100.000 salariés répartis sur six sites, peut opposer son veto à des décisions telles que la fermeture d‘une usine.

Contrôlant deux sièges au conseil de surveillance, le Land fait habituellement cause commune avec les représentants du personnel, soucieux de préserver l‘emploi et les projets d‘avenir. Une porte-parole du Land, à qui il a été demandé si ce dernier autoriserait la vente de Ducati ou de tout autre actif, s‘est refusé à tout commentaire.

“Le directoire n‘a même pas informé le conseil de surveillance de Volkswagen, où une telle cession doit être ratifiée”, a ajouté le porte-parole du comité d‘entreprise. “C‘est pourquoi nous conseillons à toutes les parties prétendument intéressées de ne pas perdre davantage de temps car la vente ne se fera pas”.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below