30 juillet 2017 / 13:30 / il y a 4 mois

La maire de Rome rattrapée par une polémique sur les transports publics

ROME, 30 juillet (Reuters) - La compagnie de transports publics de Rome étouffe sous le poids de son endettement et devrait se déclarer en faillite, a affirmé ce week-end son directeur général démissionnaire, accentuant la pression sur la municipalité de la capitale italienne dirigée par le Mouvement 5-Etoiles.

Bruno Rota, qui a démissionné vendredi de la direction de l‘Atac, trois mois à peine après sa prise de fonction, explique dans le quotidien La Repubblica avoir été dans l‘incapacité de sauver l‘agence qui gère les lignes de bus, de métro et de tram de Rome.

“C‘est un scandale effrayant”, ajoute-t-il. “La situation est pire que vous pourriez l‘imaginer”, poursuit Bruno Rota, appelé au secours par Rome après avoir contribué au redressement des transports publics de Milan.

L‘endettement de l‘agence des transports publics de Rome atteint les 1,3 milliard d‘euros. La compagnie souffre de l‘état de son matériel (un tiers des bus et la moitié des trams de la compagnie sont inaptes à rouler, qu‘ils soient en réparation ou en maintenance) et de l‘absentéisme, qu‘un document interne de l‘Atac évalue à 12% de ses 12.000 salariés.

“Cette compagnie est ingérable. Il n‘y a plus d‘argent sur ses comptes”, affirme encore Rota, qui ajoute que la société n‘est plus en mesure de garantir le versement des salaires ou d‘acheter les pièces nécessaires à l‘entretien de sa flotte.

D‘après la presse italienne, des autobus en panne ont été abandonnés en pleine rue, la compagnie n‘ayant pas payé les entreprises privées chargées de l‘enlèvement des véhicules.

Pour la mairie de Rome, dirigée depuis juin 2016 par Virginia Raggi, du mouvement contestataire 5-Etoiles, c‘est une nouvelle crise à gérer. Cette semaine, il s‘en est fallu de peu déjà que la distribution de l‘eau ne soit rationnée dans la ville pour faire face aux conséquences de la sécheresse.

“Il nous faut un changement de direction. Si nous continuons ainsi, nous allons nous effondrer, la ville entière va s‘effondrer”, a déclaré l‘adjoint au Budget, Andrea Mazzillo, troisième personnalité nommée à ce poste en un an.

Sortant de son silence, Virginia Raggi a posté sur Facebook une déclaration dans laquelle elle réclame que ses équipes cessent de se plaindre et promet de régler les problèmes de l‘Atac.

“La situation dans laquelle se trouve l‘Atac est sérieuse, mais les difficultés ne nous effraient pas et nous irons de l‘avant”, a-t-elle ajouté. (Crispian Balmer; Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below